Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 12 10Article 561590

General News of Thursday, 10 December 2020

Source: Actu Cameroun

Cameroun : les conseils régionaux seront gérés par quatre partis politiques

Le verdict est connu depuis le 9 décembre 2020. Sur les 15 partis politiques qui ont pris part aux premières régionales du pays le 6 décembre dernier, le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) se taille la part du lion. Sans surprise, le parti présidentiel qui dispose du plus grand nombre des conseillers municipaux, remporte 9 conseils régionaux sur les 10 que compte le pays dont 6 (Centre, Sud, Est, Nord-Ouest, Sud-Ouest et Littoral) en partage. Le RDPC s’offre une victoire dans le Nyong et Kellé (Centre) au détriment du Parti camerounais pour la réconciliation nationale (PCRN) qui y était pourtant favori.

Autre leçon, c’est la victoire de l’Union nationale pour la démocratie et le progrès (UNDP) dans l’Adamaoua. Dans cette région, le parti de Bello Bouba Maigari dirigera le Conseil régional après sa victoire dans 4 des 5 départements qui la compose. Bien plus, l’UNDP consolide son encrage dans les trois régions du septentrion en glanant des sièges dans le Mayo Tsanaga (Extrême-Nord), où elle a obtenu 132 voix contre 129 pour le RDPC, bien que ne disposant que de 97 conseillers municipaux.

Avec 197 voix contre 68 pour le RDPC, l’Union démocratique du Cameroun (UDC) a consolidé ses acquis en remportant les 17 sièges de conseillers régionaux mis en jeu dans son fief du département du Noun (Ouest). Le Front pour le salut national du Cameroun (FSNC) d’Issa Tchiroma Bakary, remporte 2 sièges dans le Nord. Ainsi, quatre partis politiques siègeront dans les Conseils régionaux pour parachever la décentralisation consacrée dans la Constitution du 18 janvier 1996.



Reste cependant au pouvoir central de Yaoundé de traduire dans les faits sa volonté réelle lâcher du leste en déconcentrant les décisions et en octroyant des moyens conséquent à la décentralisation. Un pari loin d’être gagné si on se réfère à loi de finances 2021 qui ne respecte pas le plancher de 15% des recettes destinées à la dotation générale de la décentralisation.

Pourtant l’Etat a promis en 2021 une dotation générale de la décentralisation de 18% des 4865,2 milliards du budget national. Soit 875 milliards FCFA. Mais les ressources mises à la disposition des Collectivités territoriales décentralisées (CTD), s’élèvent seulement à 232 milliards FCFA. Une incongruité qui prouve bien que le chemin de la décentralisation reste encore long.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter