Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 06 04Article 600331

General News of Friday, 4 June 2021

Source: www.camerounweb.com

Cameroun : les 'Microbes' sont de retour à Douala

Les  'Microbes' sont de retour Les 'Microbes' sont de retour

• Les habitants de la ville de Douala sont terrorisés par des brigands armés

• Le gouverneur du Littoral avait pourtant annoncé la fin de ce phénomène

• Les « Microbes » sont de plus en plus violents


La ville de Douala connait ces derniers temps une montée en flèche de l'insécurité avec les brigands armés communément appelés "Microbes". Hier encore ils ont fait une descente musclée dans plusieurs quartiers de la ville.

Il était environ 19h hier 3 juin 2021, lorsque les riverains des quartiers Bilonguè, Dakar, Brazzaville, Kombi à Douala, ont subi l'assaut et la terreur des "Microbes". Armés de machettes, de couteaux et de lattes, ils ont fait irruption dans ces zones de l’arrondissement de Douala 3ème. « Ils passaient de boutique en boutique, de maison en maison et réclamaient de l’argent, les téléphones. Si tu regimbes ils te découpent », raconte encore tout effrayé, un témoin, qui a requis l’anonymat de peur de représailles.

Cette nouvelle attaque des Microbes est une raclée infligée au gouverneur de la région du littoral. Les évènements de ces derniers jours sont en contradiction avec sa sortie du mois dernier. On se souvient, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua avait indiqué dans son communiqué en date du lundi 10 mai 2021 : «Des informations circulent de plus en plus dans les réseaux sociaux faisant état de la présence des bandits armés dans certains quartiers de la ville. Après recoupement, il en ressort toujours qu’elles sont montées de toutes pièces pour alarmer désespérément nos paisibles populations. Il met en garde les auteurs desdits messages, véhiculés dans les réseaux sociaux à des fins inavouées. Par conséquent, il invite les populations à vaquer normalement à leurs occupations.» Les brigands viennent ainsi de rabattre le caquet au Gouverneur.

Le retour en force de ces hors-la-loi crée d'avantage la psychose au sein des populations de la capitale économique du Cameroun. Récemment, ce sont les habitants des environs du stade Japoma qui essuyaient tous les jours des cambriolages durant la nuit.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter