Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 13Article 588793

General News of Tuesday, 13 April 2021

Source: cameroonvoice.com

Cameroun : le président Paul Biya a peur du vaccin anti-Covid-19

La Cameroun a reçu ce 11 avril 2021 200.000 vaccins Sinopharm, offerts par la Chine. Le ministre de la Santé s'est fait vacciner publiquement pour rassurer les Camerounais sous le regard peu rassurant du Sérail. Le sacrifice en masse des Camerounais est-il enclenché ? Paul Biya est toujours muré dans un silence de tombe qui frise la peur et le doute. (Analyse)

« Le premier citoyen camerounais», ce pseudonyme a toujours collé à Paul Biya, le président camerounais. En d’autres termes, le chef de l’Etat est considéré comme l’image et l’exemple du Cameroun dans tous les domaines. Ses thuriféraires ont toujours tout mis en œuvre, afin qu’il soit vu comme le premier sportif, le Chef des forces armées, le premier agriculteur, le premier médecin à la force de leurs éloges et de ses apparitions publiques…On n’en dirait pas tant depuis la survenue du coronavirus. L’exemple le plus frais a été noté durant la réception des 200.000 vaccins Sinopharm offerts au Cameroun par la Chine. Devant l’action sans doute salvatrice qui devait être conduite à divers niveaux par le commandant en chef du Cameroun, comme on l’a vu dans quasiment tous les pays du monde, il n’en n’a été rien. Paul Biya était caché, on ne sait où, pendant que le Premier ministre camerounais, Joseph Dion Ngute, l’Ambassadeur de Chine au Cameroun, Wang Ying Wu, ainsi que le ministre camerounais de la Santé, Manaouda Malachie, réceptionnaient dimanche soir à l’aéroport international de Yaoundé Nsimalen le don chinois.

A l’opposé de ces personnalités politiques, Paul Biya est pourtant l’élu, le représentant, le garant du peuple camerounais. Quel est le message qu’il envoie dans une situation aussi délicate ? Il est davantage curieux de savoir comment le premier médecin camerounais veut que sa population perçoive l’autre énigme; celle de ce 12 avril 2021. Dans pratiquement tous les pays du monde on a vu les présidents donner le ton et l’exemple de la vaccination en se portant volontaires pour recevoir la première injection du vaccin contre la pandémie. L’élu des Camerounais était où quand Manaouda Malachie -qui n’a jamais été élu par les Camerounais- s’est fait vacciner ce lundi 12 avril 2021 devant les chaînes d’information, afin d’inciter les citoyens à faire de même ? Paul Biya veut-il vraiment que les Camerounais aient confiance en ce vaccin bizarrement arrivé trop tôt-alors qu’on attend toujours celui contre le SIDA, apparu en 1950-dans son pays et dans le monde ? Paul Biya veut-il voir si ça marche vraiment, en voyant mourir ou survivre les Camerounais à d’éventuels effets secondaires ? Paul Biya attend-il un vaccin plus digne de lui ? Paul Biya a-t-il déjà sa solution contre le coronavirus ? Paul Biya recevra-t-il une dose du vaccin Sinopharm ?

Autant de mystère que laisse planer le premier camerounais du fond de sa cachette. Parlant de la vaccination, Paul Biya a pourtant mille raisons de s’en réjouir. C’est officiellement en raison de la pandémie que ses déplacements sont dernièrement limités, que certains grands moments de la vie de la Nation camerounaise, dont la fête nationale, ont été annulés. Mais pourquoi ce vaccin qui devait faire sortir Paul Biya de son trou en or ne l’émeut pas du tout ? Est-ce vraiment une solution fiable ? la question a d’ailleurs toute sa place lorsqu’on sait que du haut de ses 88 ans, le natif de Mvoméka’a est dans la tranche des personnes à risque face au coronavirus. Selon les autorités sanitaires de par le monde, les personnes âgées de 65 ans et plus courent un grand risque de développer des états sévères du coronavirus. Notons au passage que le premier Camerounais à être vacciné est âgé de 47 ans seulement. Paul Biya aime-t-il tellement les Camerounais pour leur offrir le paradis avant d’en profiter-lui qui a vu mourir le 22 mai 2020 son médecin traitant, le colonel Marius Etoundi, des suites du coronavirus à l’hôpital central de Yaoundé et beaucoup d’autres proches ? Paul Biya veut-il se vacciner en catimini ? rien n’est moins sûr.


Il est clair que les Camerounais devraient se méfier de ce vaccin qui ne fait pas courir les plus favorisés et les nécessiteux au pouvoir. Il est d’ailleurs curieux de remarquer que Paul Biya qui rappelle toujours ses compatriotes au port du masque n’arbore pas le dispositif durant ses audiences officielles. Depuis mars 2020, il n’a été vu publiquement qu’une fois avec un masque de protection. C’était notamment le 12 novembre 2020 durant les obsèques de sa sœur, madame veuve Bidjang, née Régine Ngonda. On a donc à faire à commandant en chef qui débite des consignes à suivre; mais des choses auxquelles lui-même ne croit pas ou plus. Ce n’est pas du tout rassurant pour le peuple Camerounais. Le vaccin Sinopharm tombe très bien au Cameroun. On a un gouvernement de grabataires (65 ans et plus), un gouvernement de personnes âgées et chancelante. Si c’est la solution qu’ils se mettent à l’abri de la maladie, afin de mieux ronfler dans leurs fauteuils. Les Camerounais se refusent d’être les cobayes de leur magouille.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter