Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 07 30Article 531133

General News of Thursday, 30 July 2020

Source: Actu Cameroun

Cameroun : le peuple a soif de justice


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Depuis la survenue du douloureux accident dans la ville de Douala en date du 23 juillet 2020, l’opinion publique attend impatiemment la réaction du gouvernement de la République et que dans des sanctions sévères soient prononcées contre les auteurs du crime odieux et contre la compagnie de transport interurbain Finexs.
Armel Joseph Liempieme, maréchal des logis digne fils de l’arrondissement de Lomié dans la région de l’Est et valeureux élément des forces de défense et de sécurité a été tué dans les locaux de l’agence de transport Finexs, agence de Douala-Akwa. Le pandore revenait d’une mission effectué dans la ville de Buéa, dans la région du Sud-Ouest.

Il meurt, parce que les employés de Finex lui exigeaient de payer la somme de 100FCFA, après usage des toilettes. Ce qui n’est pas normal. Depuis la survenue de l’évènement à la fois triste et choquant, c’est l’indignation totale au sein de l’opinion publique qui attend toujours que la réaction des pouvoirs publics.

Curieux silence
Si le secrétaire d’Etat à la Défense en charge de la gendarmerie nationale et le chef de la division de la communication au ministère de la Défense se sont exprimés peu après le douloureux évènement pour adresser leurs condoléances à la famille des forces de défense et de sécurité ainsi qu’à la famille nucléaire du maréchal des logis Armel Joseph Liempieme, les ministres en charge des transports et de la communication sont restés jusqu’ici inertes.



D’aucuns s’attendent à ce que le ministre de la Communication, par ailleurs porte-parole du gouvernement et son collègue du ministère des Transports montent au créneau pour expliquer aux populations les circonstances de cette affaire.

Le peuple a soif de justice
Au sein de l’opinion publique, le cœur enfle au regard du silence narquois et complice des pouvoirs publics dans cette affaire qui a conduit à la mort d’un valeureux gendarme. Curieusement, la compagnie de transport Fitnexs continue de mener librement ses activités sans être inquiétée par quiconque à l’exception de l’interpellation des auteurs du drame.


Dans les réseaux sociaux et dans les médias, une vaste campagne publicitaire est orchestrée dans le but de soigner l’image et de redorer le blason d’une compagnie de transport qui a causé la mort d’un jeune gendarme. Tout ceci se passe sans que personne n’ose bouger le moindre doigt. Pourtant, l’on se serait attendu que Finexs soit fermée à titre conservatoire. Où est donc passé le ministre des Transports ? Bien malin qui donnera la première réponse.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter