Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 08 21Article 536236

General News of Friday, 21 August 2020

Source: Cameroon Info

Cameroun : le ministre Atanga Nji essuie une nouvelle humiliation

Le bureau politique de cette formation politique, réuni le jeudi 20 août 2020 en session extraordinaire à Yaoundé, déclare que cette mesure récemment prise par le ministre de l’Administration Territoriale, Paul Atanga Nji, atteste du manque de sérénité dans la réponse gouvernementale à cette crise.
La situation sécuritaire du Cameroun est passé au crible du Mouvement Réformateur (MR), au cours d’une session extraordinaire de son bureau politique, réuni le jeudi 20 août 2020 à Yaoundé, sous l’égide de son président, Samuel Billong. Les principales crises ont été passées aux peignes fins, notamment la guerre contre la secte islamiste Boko Haram dans la région de l’Extrême-Nord, et la crise sociopolitique dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Non sans éluder les nombreux accidents de la circulation qui en rajoutent à un climat sécuritaire déjà préoccupant.

La crise anglophone a, une fois encore, retenu l’attention du directoire du Mouvement Réformateur, qui s’est ému à la suite de la série de tueries enregistrées courant de ce mois d’août dans les deux régions. Le parti s’est offusqué, dans ce contexte, de la décision prise le 19 août 2020 par le ministre de l’Administration Territoriale, Paul Atanga Nji, visant à restreindre la vente et l’utilisation d’armes blanches dans les deux régions. Le MR la juge «absurde», et pense qu’elle tend à criminaliser l’ensemble des populations des deux régions, et «atteste du manque de sérénité dans la réponse gouvernementale à cette crise», lit-on dans le communiqué signé de Samuel Billong.

Les violences au Nord-Ouest et au Sud-Ouest, demeurent une préoccupation majeure pour ce parti politique, qui n’a de cesse de constater l’échec du gouvernement dans la résolution de la crise. Il appelle en dernier ressort le Chef de l’Etat, Paul Biya, à «peser de tout son poids pour l’arrêt des violences dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest», si tant est qu’il se considère toujours comme le mendiant de la paix.

Le MR, très porté vers le renforcement de l’intégration de la sous-région Afrique Centrale et épris d’attachement à l’unité nationale, lance sans se lasser un nième appel à l’endroit des «populations de l’ancien Southern Cameroon en l’occurrence de se prononcer librement et sereinement sur leur avenir dans un cadre démocratique», en exhortant les acteurs de la crise à privilégier la voie pacifique pour la résolution pacifique de la guerre.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter