Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 03 17Article 580474

General News of Wednesday, 17 March 2021

Source: www.camerounweb.com

Cameroun : le directeur de ENSTP accusé de violer les droits des travailleurs

Des anciens employés de l’ENSTP renvoyés sans aucun motif ni préavis tentent en vain de jouir de leurs droits. Le directeur de l’Ecole nationale supérieure des travaux publics multiplient les artifices pour retardement les paiements des indemnités convenus à l’amiables. Dépassé par les évènements, un des 13 agents témoigne.

“ Je vous écrit pour vous parler de la situation dans laquelle moi et 12 autres ex-agents de sécurité de L'Ecole Nationale Supérieur des Travaux publics se retrouve actuellement.
En effet , nous avons été recrutés pour servir comme agents de sécurité mais un beau jour, sans aucune raison, le directeur nous a congédié sans préavis ni indemnité compensatrice quelconque.


Comme bons citoyens, nous avons saisi l'inspection du travail pour réclamer nos droits ou dans le cas contraire rentrer en possession d'un PV de non conciliation au fin de saisir un juge social.
4 mois après renvoi après renvoi parce que le Directeur ne venait pas répondre aux différentes convocations ou ne se faisait même pas représenter, le chef de brigade à qui le dossier était confié a fait un tour à l'ENSTP, tout s'est compliqué pour nous.


Vu la pression de notre part qui menaçait d'aller grever, le directeur a envoyé 2 représentants pour venir nous proposer une modique somme d'argent pour une négociation à l'amiable. Et nous avons aussi accepté cette proposition vu la situation le blocage au niveau de l'inspecteur.
Chose étonnante,le 27 décembre 2020,ils ont fait signer les PV de conciliation et ont pris nos empreintes pourtant nos empreintes devaient être prise le jour de la paie.
Quand on se rend le 31 décembre date du paiement,le chef du Brigade chargé du dossier nous dit qu'il n'est pas au courant qu'on devait nous payer le 31 décembre et d'ailleurs la partie adverse n'a pas encore signé.


Dépassés, nous nous approchons du Délégué lui-même pour lui faire part de notre désarroi. Mais là encore c'est la vraie sorcellerie qui dépasse l'entendement.
Le Délégué nous fait comprendre quelques jours après que les PV sont à l'ENSTP pour que le directeur signe avant de leur retourner PV. Pourtant ces PV ne devraient sortir hors de la délégation. Depuis lors silence total malgré tous nos efforts.
Nous n’avons toujours pas été payés.”


Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter