Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 11 16Article 556024

General News of Monday, 16 November 2020

Source: Cameroon Info

Cameroun : le cardinal Tumi appelle Paul Biya à déclarer l’amnistie au Noso

Le prélat se dit convaincu que c’est la solution pour un retour de la paix dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.
Enlevé le 5 novembre 2020 par des hommes armés sur la route Bamenda-Kumbo dans la région du Nord-Ouest, puis libéré le lendemain, 6 novembre, le cardinal Christian Tumi s’est exprimé pour la première fois sur cette épreuve le 15 novembre 2020 sur les antennes de la radio française RFI.

L’archevêque émérite de Douala dit avoir été traité avec respect. Il révèle avoir échangé avec ses ravisseurs de la forme de l’Etat. Le prélat exhorte le Président Paul Biya à mettre en œuvre des mesures d’apaisement pour un retour de la paix en zone anglophone.

«Ils (les ravisseurs, NDLR) voulaient savoir quelle était mon opinion sur la forme du gouvernement du pays. Je leur dit: c'est le fédéralisme. Ils ont dit non que je fasse tout pour le Southern Cameroon. Je leur ai dit non, que j’étais comme eux, un jeune homme à la réunification et que nous avions la paix. Je crois que c'est au Chef de l'État maintenant de faire quelque chose et je crois qu'il peut le faire, c'est-à-dire déclarer l'amnistie pour qu'il y ait la paix et que les enfants aillent à l'école. Il faut que l'armée rentre dans ses casernes et que ces garçons-là déposent les armes», a déclaré le prélat.

Le cardinal Tumi, âgé de 90 ans, s’est imposé comme l’un des acteurs majeurs de la crise dans les régions anglophones du Cameroun. Et pour cause, il n’a eu de cesse de proposer des solutions pour une sortie de crise pacifique. Il a par exemple émis le vœu d’organiser une conférence générale pour les anglophones.

Mais son initiative n’a pas été approuvée par les autorités. Du coup, la conférence ne s’est jamais tenue. Pour autant, l’homme de Dieu ne désespère pas. Il espère un retour à la normale dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest dont il est originaire.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter