Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 04Article 586171

General News of Sunday, 4 April 2021

Source: www.camerounweb.com

Cameroun : la ministre des affaires sociales accusée de détournement

Un responsable d’association a confié à Boris Bertolt ses doutes sur de possibles détournements des fonds destinés à la réinsertion des enfants de la rue au Cameroun. Selon ce dernier, la ministre en charge de secteur n’a rien fait pour les enfants de la rue en dehors des promesses.

En fait je suis un ancien enfant de la rue qui a pu sortir de ce milieu, j’ai créé une association dénommée Organisation Camerounaise de Lutte Contre le Phénomène des enfants vivant dans la rue, dont l’objet social est la réinsertion sociale des enfants de la rue.

Ce qui m’a poussé à créer cette association c’est la mort d’un enfant de la rue qui avait été tué, en 2017 au niveau du djeuga palace, par un monsieur dans sa voiture. Après les démarches que j’avais fait, j’étais allé voir un ministre qui m’a dit mon fils c’est un diplomate tu n’y peux rien et en plus tu n’as pas de personnalité morale, c’est là que je me suis engagé jusqu’à créer cette association.

Cela fait six mois que la ministre des affaires sociales avait fait une sortie dans les médias où elle parlait de la réinsertion sociale de 52 enfants de la rue au centre de Betamba, six mois plus tard ces enfants sont rentrés dans la rue, ils sont à la poste, au marché central, à la gare voyageuse et à l’avenue Kennedy, sous nos regards impuissants
Et les enfants qu’on avait envoyés à Betamba, bénéficient d’un programme lancé en 2016, depuis 2016 des centaines de millions ont été dépensés pour la réinsertion des enfants et jeunes de la rue, pourtant que ces personnes sont toujours dans la rue.
Où est passé l’argent destinés à leur réinsertion la ministre, Pauline Irène Nguene, née Kendeck nous doit des explications”.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter