Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 05 21Article 514678

General News of Thursday, 21 May 2020

Source: africanews.com

Cameroun : la double peine des victimes du Coronavirus


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

En Afrique subsaharienne, la lutte contre la Covid-19 passe aussi par la lutte contre la stigmatisation autour de la maladie.

C’est pourquoi Anicet Ekane, homme politique camerounais et rescapé du nouveau coronavirus a décidé de partager son expérience.

“Les gens ont peur, les gens ne pensaient pas que Covid-19 pouvait les toucher. En fait, ce qui effraie les gens, ce sont les images de l’Occident où ils alignent des cadavres, des chiffres comme 8 000 morts, c’est la télévision qui a créé cette panique chez les Africains…”

Pour, le Dr Erero Njiengwé psychologue clinicien camerounais, la façon dont les victimes du Covid-19 sont dramatiquement traitées par le public ajoute à la stigmatisation.

“La façon dont les équipes arrivent dans les foyers est une façon qui ajoute au drame personnel que vivent les gens, et crée – en attirant l’attention de leur entourage – une dramatisation supplémentaire du problème. Et elle confirme ou renforce dans les pensées et l’esprit de leur entourage la dangerosité du coronavirus – qui était auparavant lointaine et presque théorique – mais ce danger apparaît maintenant à leur porte”.

Anicet Ekane utilise désormais les médias sociaux pour tenter de dédramatiser la pandémie et milite désormais à la tête d’une association de survivants de Covid-19.

Le Cameroun, pays le plus touché par l‘épidémie du Covid-19 en Afrique centrale enregistre à ce jour plus de 3 733 cas contre 146 décès pour 1 595 guérisons.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter