Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 26Article 593257

Actualités Régionales of Monday, 26 April 2021

Source: 237actu.com

Cameroun : la Sodecao sous des braises

Le raz-de-bol d'un collectif de cacaoculteurs devant les services du Gouverneur de la Région du Sud.

Ambiance inhabituelle ce matin devant les services du Gouverneur de la Région du Sud à Ebolowa. Alors qu'il est 10 h un regroupement de plus de 200 planteurs venus de la Vallée du Ntem (Ambam), de Biwong-Bané et du village Bityli déferlent en silence du côté du palais de justice d'Ebolowa en direction de la région.

Les tenues arborées par les uns, des bottes et des combinaisons de planteurs et pour les autres. Documents en main, le porte-parole des grévistes dénommés « Les Cacaoculteurs Démunis du Sud »

MVAEBEME Étienne Marcel nous expliquera de vive voix le motif de leur présence en ces lieux : « Il y'a environ deux semaines, l'actuel Dg de la Sodecao à Ambam a ouvert une campagne. Nous avons eu une bonne nouvelle qui nous a d'ailleurs mis dans un état d'euphorie, c'est à dire devant une joie folle (...). Nouvelle selon laquelle il y'a 05 (cinq) millions de plants qui ont été mis à notre disposition mais à notre grande surprise lorsque nous nous rendons dans les différentes agences Sodecao, nous trouvons plutôt que la Sodecao a ouvert des boutiques », se lamente-t-il.

En effet, selon les grévistes une vente aux enchères des plants de cacaoyer au seul profit de l'élite était entretenue à la Société de Développement du Cacao (Sodécao) dans son secteur du Sud par des personnes véreuses et sans scrupules. Ce qui les a poussé à effectuer une marche. Ils sont venus exprimer leur ras-le-bol au numéro un de la région du Sud Félix Nguélé Nguélé. Comme proposition, le mouvement dénommé « Les Cacaoculteurs Démunis du Sud » en proie à la pandémie du Coronavirus ainsi qu'à d'autres effets induits de la pandémie demande au gouvernement la gratuité du plant de cacaoyer ainsi que la participation des planteurs aux seuls frais de carburant en ce qui concerne le transport de la semence.

Le Gouverneur les a rassuré et a promis de transmettre fidèlement le message à qui de droit, étant cacaoculteur lui-même.

Toujours au courant de la même journée il allait rappeler le porte-parole des cacaoculteurs grévistes après l'échange qu'il allait avoir au téléphone avec le Dg de la Sodecao pour un début de solution à leurs griefs.

Approchée, Dame YAKA Hermine, Chef secteur Sud de la Sodecao démentira totalement ne pas avoir connaissance d'une pareille grogne des cacaoculteurs et affirmera mordicus ne pas être au courant d'une pénurie ou d'une quelconque vente de plants de cacaoyer: « Comme notre Directeur Général a l'habitude de le dire, la Sodecao est là d'abord pour l'encadrement du petit producteurs et pour mettre à la disposition de ces mêmes producteurs des plants de cacaoyer de bonne qualité. Bon maintenant je ne connais pas d'où vient le problème, et de quoi il s'agit ».

Poursuivant toujours dans la même lancée, elle appuiera que le plant de cacaoyer est livré au planteur à bord-champs par un véhicule de la Sodecao moyennant un franc symbolique de 50 FCFA. Le dit 50 FCFA qui au passage ne saurait rembourser les dépenses que l'Etat met pour produire un plant de cacaoyer de bonne qualité âgé de 06 mois par exemple.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter