Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 20Article 591109

General News of Tuesday, 20 April 2021

Source: afrik21.africa

Cameroun : la Deutsche Bank accusée de financer la déforestation

Greenpeace Afrique et Greenpeace Allemagne demandent l’annulation « immédiate » du prêt de la Deutsche Bank à Halcyon Agri. Le géant singapourien du caoutchouc a déjà défriché 10 000 hectares de forêt tropicale, pour sa plantation d’hévéa au sud du Cameroun. Pour Greenpeace, une telle entreprise ne devrait pas recevoir de financement, surtout pas au nom de la durabilité.
Le prêteur allemand Deutsche Bank qui a annoncé en 2020 un ambitieux programme d’investissements durables d’au moins 200 milliards d’euros d’ici à 2025, est qualifié de farceur par Greenpeace. Les sections Afrique et Allemande de l’ONG de protection de l’environnement interpellent d’urgence la Deutsche Bank et lui demande de renoncer à accorder un prêt à Halcyon Agri. Selon Greenpeace, la banque s’apprêterait à décaisser la deuxième tranche d’un prêt de 25 millions de dollars à Halcyon Agri pour ses plantations d’hévéa en Malaisie et au Cameroun, où l’entreprise est représentée par sa filiale Sudcam Hevea.

En finançant Sudcam Hevea, la banque allemande s’assoit sur « son propre cadre de politique environnementale et sociale », souligne l’ONG. Car cette filiale est selon Greenpeace, responsables du défrichage de 10 000 hectares de forêt tropicale au sud du Cameroun où elle possède une concession forestière de 100 000 hectares. Sudcam constitue aussi une menace pour la riche biodiversité de la réserve naturelle du Dja. Ce site du patrimoine mondial de l’Unesco, est situé à 1 km de la plantation d’hévéa. « Sudcam a détruit la vie de plusieurs peuples autochtones, notamment les pygmées Baka qui ont été contraints au déplacement. Cette compagnie ne mérite pas de recevoir un quelconque prêt, surtout pas sous le label durabilité» clame Irène Wabiwa Betoko, de Greenpeace Afrique.

La Deutsche Bank n’a pas encore réagi aux dénonciations de Greenpeace qui redoute un deuxième financement de la banque en faveur d’Halcyon Agri en l’espace d’un an. Le financement d’Halcyon Agri est pourtant reconnu par d’autres géants de la finance mondiale comme « un facteur pour la déforestation tropicale ». En 2018, le Fonds souverain norvégien, le plus important au monde (avec des actifs estimés à environ 900 milliards d’euros, Ndlr), a retiré son investissement dans le capital d’Halcyon Agri, en raison de l’impact du géant du caoutchouc sur les forêts tropicales en Malaisie et au Cameroun.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter