Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 09 16Article 541960

General News of Wednesday, 16 September 2020

Source: www.camerounweb.com

Cameroun : l’hymne de la révolution sera composé Romeo Dika

L’hymne de la révolution sera composé Romeo Dika L’hymne de la révolution sera composé Romeo Dika

Il a promis qu’il quittera le RDPC avec son armée d’artistes. Il vient de révéler qu’en plus de sortir du RDPC, il prépare avec plusieurs artistes camerounais une chanson révolutionnaire intitulée « It’s time to say no ». Romeo Dika veut prouver à son ancienne famille politique qu’il pourrait être utile ailleurs qu’au RDPC.
« Je vais préparer mon armée. Quand mon armée sera prête, je vais commencer par un premier message. "It's time to say no". Quand vous allez entendre cette chanson des artistes arrangée par Romeo Dika,"It's time to say no", comprenez que le Cameroun est en guerre ».

‘Paul Biya ne dirige pas le Cameroun’
Roméo Dika a quitté le RDPC mais n’a pas encore fini avec le régime. A chaque occasion, il fait une nouvelle révélation sur le parti qu’il a connu depuis 1986. Les agissements du ministre Grégoire Owona et certains cadres du parti lui font croire que Paul Biya ne dirige pas le Cameroun.
En 2005, le président a demandé au secrétaire général du cabinet civil d'adresser au trésorier, la lettre dans laquelle ils leur demandent de payer et de lui rendre compte. Mais il se trouve que selon Grégoire Owona et un certain nombre de personnes, ce n'est pas Paul Biya qui dirige le pays. Ça c'est une preuve qu'il peut donner une instruction qui n'est pas pas suivie d'effet. On ne m'a pas payé. On s'est mis à m'insulter.

‘Le RDPC est devenu une secte, les francs-maçons ont pris le parti en otage’

Roméo Dika est un homme en colère. Il ne le cache pas. Après avoir longtemps réclamé sans succès ses millions au RDPC, l’artiste brise le silence. Il annonce sa sortie du parti de la flamme et multiplie désormais les sorties médiatiques pour faire de graves révélations sur ses anciens amis. Invité sur Focus Media Afrique, l’artiste explique pourquoi il décide de quitter sa famille politique. Le RDPC est selon ce dernier devenu une secte. Le parti présidentiel est pris en otage par des francs-maçons.

« Lors d'un congrès du RDPC, le président lui-même parlait d'un RDPC bis des états-majors. Les francs-maçons et les rosichritiens ont pris en otage ce parti et l'ont dérouté des idéologies des pères fondateurs. J'ai trouvé bon de prendre des distance", a-t-il laissé entendre. L'homme sans le dire explicitement se sent frustrer. Ses anciens camarades de parti qui étaient à des rangs inférieurs par rapport à lui sont devenus ministre, alors qu'il broyait du noir.

« En 2020, mon nom a disparu de toutes les listes du RDPC pendant qu'eux sont devenus ministres. J’ai constaté de plus en plus l'emprise des francs-maçons et des rosichristiens. Le RDPC a été transformé en secte.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter