Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 05 25Article 598528

General News of Tuesday, 25 May 2021

Source: www.camerounweb.com

Cameroun : l’humiliante réponse de Mamadou Mota à Me Christian Bomo

L’humiliante réponse de Mamadou Mota à Me Christian Bomo L’humiliante réponse de Mamadou Mota à Me Christian Bomo

• Mamadou Mota répond à Christian Bomo

• Il accuse l’avocat de profiter de la misère des Camerounais

• Christian Bomo avait violemment taclé Kamto et le MRC


Le MRC n’a pas apprécié la lettre de Me Christian Bomo Ntimbane dans laquelle il dit retirer son soutien politique à Maurice Kamto. Dans une récente publication, le vice-président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) Mota Mamadou Yacouba sans citer de nom, accuse Christian de vouloir se faire un nom avec la misère des Cameroun. Son attitude révèle du « banditisme politique » selon Mota.

« Notre espoir c'est bien le Pr Maurice Kamto.
Passewoud, pasteur-avocat tout ça c'est des salauds! Pour aimer les hommes, il faut fortement détester ceux qui les oppriment. Je déteste le banditisme Politique, ceux qui veulent se donner un nom en utilisant la misère du peuple mérite le plus grand mépris.
Nous sortons de la préhistoire Politique, l'humanisation est en marche. J'ai honte de ceux qui veulent exister par notre misère. Trouver nos passeports dans une poubelle et par extraordinaire trouver aussi qu'on est l'auteur de vos misères est simplement une victimisation maladive d'un psychopathe qui flippe », déclare-t-il.

Le vice-président du MRC réaffirme son soutien à Maurice Kamto et voit en lui, la solution pour instaurer l’ordre humain au Cameroun.

« Kamto est l'espérance, qui instaurera l'ordre humain. Chacun doit faire ce qu'il peut pour faire avancer ce pays, pas ceux qui ont le jabot vide et le cerveau peu évolué », a-t-il déclaré.

Dans une récente publication l’avocat et pasteur Christian Bomo avait déclaré que Maurice Kamto avait échoué à sa mission d’œuvrer pour l’adoption d’un code électoral consensuel. Il accuse également le président du MRC de soutenir les ethnocentristes qui sont dans les rangs du parti.

« Malheureusement, il ne parvient pas à incarner cet élan mobilisateur, et pour cause : Sa compatibilité politique avec des groupuscules d'ethnofascistes et autres haineux de son ethnie, qui se revendiquent ouvertement de lui et, auxquels, il n'a jamais, clairement, distinctement et fermement demandé de ne plus associer son image et son nom dans leur macabre démarche de division des camerounais. Une telle omission ou carence relève de la faute politique et est considérée dans une matière qui nous est commune, le droit, comme la complicité. D'où découle inéluctablement sa responsabilité politique », explique Bomo.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter