Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 18Article 608782

Infos Santé of Sunday, 18 July 2021

Source: Le jour

Cameroun: l’eau Sano est de retour sur le marché

Eau Sano Eau Sano

Le ministre des Mines, de l’Industrie et du Développement technologique, Gabriel Dodo Ndoké a signé dans un arrêté, la levée de suspension des activités d’exploitation et de conditionnement de l’eau minérale par la société Sano S.A, malgré le fait qu’il y ait encore des réglages à faire.

Depuis ce 13 juillet, le ministre des Mines, de l’Industrie et du Développement technologique, Gabriel Dodo Ndoké a signé dans un arrêté, la levée de suspension des activités d’exploitation et de conditionnement de l’eau minérale par la société Sano S.A Douala, au lieu-dit Sincatex. Dans l’article 3, sont abrogées, les dispositions de l’arrêté du 04 mars 2021, portant suspension des activités d’exploitation et de conditionnement de l’eau par la société Sano S.A. Toutefois, le ministre des Mines, de l’Industrie et du Développement technologique précise que la sanction de la Société est levée, sous la réserve de la modification de la dénomination « Eau minérale naturelle » en « eau minérale Sano » à porter dorénavant sur les nouvelles étiquettes après écoulement des produits actuellement en stock. Un stock qui est difficile pour l’entreprise d’évaluer actuellement. Selon la responsable de la communication de la société Sano S.A, « pour le moment, nous pouvons simplement vous dire que les quantités sont énormes tant dans nos entrepôts que chez nos clients et partenaires ».

Le communiqué du ministre Gabriel Dodo Ndoké relève que le conditionnement des gammes de 5 et 10 litres quant à lui, demeure interdit jusqu’ à l’acquisition d’une chaine complète de production automatique desdites gammes. Ce qu’admettent les responsables de la société minérale, car il manque une pièce pour que soit complète, la chaîne de production automatique desdites gammes. « La chaîne disponible a été taxée d’incomplète car, il y a une pièce manquante en cours d’acquisition. Nous avons passé la commande en Chine et nous pensons être livré dans un futur très proche », a rassuré la responsable de la communication de la société.

Une lueur d’espoir pour 500 employés

En rappel, l’affaire Sano avait défrayé la chronique au mois de mars. Près de 35 416 litres d’eau Sano prêts à la distribution avaient été saisis dans la région du Littoral, informait le ministère du Commerce sur sa page facebook officielle. Selon la même source, près de 1500 bouteilles d’un litre et demi, une trentaine de bouteilles de 10 litres avaient été saisis à Mfou dans la Mefou et Afamba, région du Centre. Dans certaines superettes visitées à Yaoundé à cette période, l’absence des bouteilles d’eau Sano avait été visible. Les équipes de la brigade nationale des contrôles et de répression des fraudes du ministère du Commerce étaient à pied d’œuvre et retiraient tous les produits de marque Sano sur le marché et dans les différentes villes du Cameroun afin d’appliquer les instructions du Ministre du commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana. Ce dernier avait instruit le retrait immédiat des produits « incriminés » du marché. En plus d’écoper d’une suspension de toutes activités d’exploitation et de conditionnement de l’eau pour six mois, pour le « non-respect des normes », les cadres de la société regardaient impuissamment leurs produits expulsés de tous les marchés. C’est donc avec un sentiment de fierté qu’ils ont appris la levée de la sanction par courrier ce 13 juillet 2021, ceci en dépit des pertes enregistrées durant toute la période de crise, a déclaré Marie Bernadette Mayo. La responsable de la communication de Sano S.A, ajoute : « Cet arrêté ministériel se présente comme une lueur d’espoir tant pour plus de 500 employés au chômage, que pour le label Sano en voie de disparition ».

Rejoignez notre newsletter!