Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 10 27Article 552127

General News of Tuesday, 27 October 2020

Source: Actu Cameroun

Cameroun : l'Etat va sanctionner les éléments indélicats du 6e contingent Minusca

C’est l’annonce que le Mindef a faite lors de la cérémonie de restitution de l’étendard, vendredi 23 octobre 2020.


Le ministère délégué à la Défense ne badine pas avec la discipline. Des sanctions seront infligées contre les contrevenants suite aux écarts de comportement de certains éléments du 6e contingent camerounais Minusca, relevés par les Nations unies. C’est l’annonce que le Mindef a faite lors de la cérémonie de restitution de l’étendard, vendredi 23 octobre 2020 à la Cour d’honneur du quartier général.

En dépit du bon travail abattu durant un an en RCA, le séjour a été entaché de quelques récriminations de l’ONU, selon le Mindef. « Malgré un bon travail en RCA, le bilan n’est pas rose à tout égard. La mission a été émaillée de quelques récriminations par l’ONU, avec le remplacement du commandant. Des pratiques diverses, des prédations sexuelles ont été enregistrées. Les enquêtes sont en cours devant les juridictions onusiennes qui prendront des décisions. Au Cameroun, des sanctions seront prises selon la règlementation en vigueur contre les auteurs de ces actes », a prévenu Joseph Beti Assomo. Des propos rapportés par le journal Le Jour N°3286

Le règlement des armées
Tout en félicitant tout le personnel, le Mindef rappelle le règlement des armées et les canaux prévus : «Je transmets ici solennellement nos vives et chaleureuses félicitations à tout le personnel du bataillon pour avoir fait honneur à notre drapeau national. Je profite de cette occasion pour rappeler les canaux prévus pour saisir le haut commandement. Il ne s’agit pas de ballonner le militaire qui aurait des problèmes à signaler au haut commandement. La sécurité militaire est à votre écoute pour porter les informations à l’attention du haut commandement, j’exhorte les chefs militaires à être proches des hommes pour des causeries ».



Le 6eme contingent est parti du Cameroun en septembre 2019. Il est rentré au pays avec quatre éléments en moins, décédés sur le théâtre des opérations. Le contingent était constitué de 1100 éléments, avec 750 militaires et 350 gendarmes. Ils ont été remplacés par leurs camarades du 7e contingent. Ils sont partis au mois de septembre pour la Mission multidimensionnelle des Nations Unies pour la stabilisation en Centrafrique (Minusca).

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter