Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 08 23Article 615091

Actualités of Monday, 23 August 2021

Source: www.camerounweb.com

Cameroun : faut-il craindre la création d’un front de rébellion à l’Ouest ?

Faut-il craindre la création d’un front de rébellion à l’Ouest ? Faut-il craindre la création d’un front de rébellion à l’Ouest ?

• L’insécurité devient grandissante dans la région de l’Ouest

• Les Camerounais craignent la création d’un nouveau front dans cette partie du pays

• Pr Shanda Tonme rassure et menace


Les récentes incursions meurtrières des groupes armés dans la région de l’Ouest font craindre la création d’un nouveau front dans cette partie du pays. C’est d’ailleurs ce qui explique la visite ce mois, du ministre de la défense Beti Assomo qui a saisi l’occasion pour revoir la stratégie de la grande muette dans cette partie du Cameroun. Pour Pr Shanda Tonme ce front en préparation n’a aucune chance de prospérer dans la région de l’Ouest.

«Les marchands de la folie, les adeptes du désordre, les rêveurs des cimetières introuvables et les lâches de l’ombre, tentent de remettre sur la table de leurs mille malheurs tordus, un simulacre FRONT de rébellion à l’ouest du pays, mais dont la vraie substance n’existe que dans leur incapacité à analyser, à comprendre et à digérer leurs échecs. Il n’y a pas, il n’y aura plus, et il ne saurait exister, émerger ou s’installer à l’Ouest, un quelconque front pour quelle que cause que ce soit ou pour quelle qu’ambition que ce soit, de quelconque politicien, de quelconque businessman ou de quelconque apprenti sorcier », a-t-il déclaré dans une récente tribune.
Selon ce dernier, la région de l’Ouest est une zone républicaine attachée aux institutions de la République et ne saurait sombrer dans une guerre. Pr Shanda Tonme met d’ailleurs en garde les personnes derrière ce projet.

«Le MPDR qui a pris ses marques sur le terrain dans la région, recommande aux porteurs de mauvaises blagues et aux fauteurs des troubles de toutes les origines ainsi que de toutes les doctrines et idéologies, d’aller installer leur front sur la planète Mars. De petits bandits drogués ne sauraient se prendre pour des guerriers», a écrit le Pr Shanda Tonme.

Rejoignez notre newsletter!