Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 08 06Article 612277

Actualités of Friday, 6 August 2021

Source: Mutations

Cameroun: elle demande le divorce à cause de la séropositivité de son époux

'Il a caché sa sérologie. Il n’a pas été honnête avec moi. Il a mis ma vie en danger' 'Il a caché sa sérologie. Il n’a pas été honnête avec moi. Il a mis ma vie en danger'

Mercredi 21 juillet dernier, au Tribunal de première instance d’Ekounou (TPI) à Yaoundé (chambre de droit local), l’affaire n°06 inscrite au rôle oppose Geneviève O. à Aimé O. La plaignante demande le divorce pour avoir découvert que son époux est séropositif. « Il a caché sa sérologie. Il n’a pas été honnête avec moi. Il a mis ma vie en danger », déclare dame Owona. En plus, son époux n’assumerait plus ses obligations conjugales.

« Cela fait un an que mon époux ne subvient plus à nos besoins. Nos deux filles souffrent d’une paralysie des membres supérieurs. Toutes les charges reposent sur mes épaules », martèle-t-elle. Le mari a expulsé son épouse du domicile conjugal, et demande à cette dernière de ne plus y mettre les pieds, tout en la menaçant de l’assassiner. « J’ai également découvert que mon mari harcelait ma petite-sœur agée de 20 ans. Lorsque je l’interroge à ce sujet, il est resté muet », ajoute la plaignante. Toutes ces accusations sont battues en brèche par Aimé Owona.

Pour mieux situer l’assistance et le juge, il développe : « À mon retour du Soudan en 2015, je me suis installé chez ma génitrice avec mon épouse et mes enfants, en attendant que je termine la construction de notre maison. Quelques temps après, j’ai confié mon porte-monnaie à ma femme pour lui prouver ma confiance. Elle avait le monopole sur la gestion de tous nos biens.

Lorsqu’elle découvre que je suis séropositif, elle décide de s’installer dans la chambre des enfants. Suite à cela, j’ai fait appel à mon oncle pour aller à la rencontre de ma belle-famille. Mais à ma grande surprise, nous n’avons pas été reçus », explique Aimé. Ce dernier, qui refuse le divorce, veut reconquérir son épouse. Dans le but de donner une chance au couple, l’affaire a été renvoyée au 23 août prochain pour que les deux parties puissent s’entendre.

Rejoignez notre newsletter!