Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 08 20Article 536047

General News of Thursday, 20 August 2020

Source: cameroonintelligencereport.com

Cameroun: deuxième humiliation nationale de Paul Biya en mondovision

La première humiliation nationale de Paul Biya est le rejet des dons par le chef de village de Minkan. La seconde est la sévère claque que les sécessionnistes lui donnent durant plus de 4 ans déjà en zone anglophone. Le président veut par force instaurer la paix dans cette partie du pays au moment où les balles pleuvent.

A cet effet, le chef des renseignements ambazoniens a déclaré que Paul Biya et les armées du Cameroun, y compris la gendarmerie nationale, combattaient désespérément les habitants du sud du Cameroun depuis 58 ans avant la création de la Force de restauration d'Ambazonia, mais qu'ils ont été humiliés au cours des quatre dernières années.

Le leader de la ligne de front nouvellement nommé au Cameroun du Sud a fait ce commentaire lors d'une réunion du cabinet de zoom présidée par le vice-président Dabney Yerima mercredi au cours de laquelle il a accusé le ministre français de l'Administration territoriale du Cameroun, Paul Atanga Nji, ainsi que certains extrémistes du RDPC du Cameroun français, d'avoir tenté d'étouffer et d'étouffer le Sud. Les Camerounais réclament la dignité dans une union avec le Cameroun français qui a été créée en 1961.

Depuis l'émergence du président Sisiku Ayuk Tabe à la tête de la République fédérale d'Ambazonie, Biya et son gang de substituts du Cameroun français ont désespérément tenté de ressusciter le passé de la nomination d'un gouverneur francophone, SDO francophone, DO francophone, un avocat d'État francophone. et un juge francophone Pourtant, il continue d'être humilié par le peuple ambazonien.

Il est temps pour la communauté internationale de changer de cap

Le chef de la sécurité du sud du Cameroun a estimé que le gouvernement britannique qui a mis les Ambazoniens dans ce désordre devrait commencer à annoncer la nécessité d'un meilleur changement.

Le niveau de barbarie perpétué par l'armée camerounaise française et les milices fidèles au président français camerounais Paul Biya alors qu'ils poursuivent leur guerre génocidaire et la politique de la terre brûlée pour anéantir complètement le sud du Cameroun (Ambazonie) est alarmant.

Jusqu'à présent, à la suite du génocide en cours dans le sud du Cameroun (Ambazonie), environ 35 000 personnes ont été tuées, plus de 300 villes et villages ont été incendiés, plus de 120 000 personnes cherchent refuge au Nigéria et au-delà, plus d'un million de personnes sont déplacées à l'intérieur du pays ou vivent dans des buissons et plus de 3 000 personnes incarcérées dans des prisons et des centres de détention.

Il est également rapporté que plus de 4,5. Des millions de personnes sont menacées de famine. Le gouvernement français du Cameroun fait tout à travers sa milice privée (populairement connue sous le nom d'Atanga Nji Boys) pour commettre des atrocités et les lier aux forces d'autodéfense du sud du Cameroun, afin d'évoquer la sympathie internationale.

Le gouvernement intérimaire du sud du Cameroun a noté que seule une mission d'enquête indépendante peut établir les faits et, jusqu'à présent, le gouvernement de M. Biya a résisté à toutes les demandes d'organisations humanitaires indépendantes de se rendre au sud du Cameroun.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter