Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 08 15Article 534913

General News of Saturday, 15 August 2020

Source: www.camerounweb.com

Cameroun : cinq gros bras violent la fille du député Pierre Kwemo (vidéo)

Quelques jours après la descente musclée des hommes en uniforme à son domicile, le député Pierre Kwemo a convié la presse pour faire le point sur ce qu’il appelle un règlement de compte. Selon l’élu du Haut-Nkam, la saisine spectaculaire de ses biens et les violences exercées sur sa famille sont orchestrées par le ministre des finances Paul Motaze.


« Le ministre Motaze qui a programmé cette saisie qui a même donné l'onction qu'on mobilise autant de gendarmes est satisfait parce que parce qu'il a pu peut-être réglé son compte parce que c'est depuis qu'il s'est dit "je vais l'humilier" », explique le député qui raconte comment sa fille de ménage a été violée par cinq gros bras de l’équipe.


« C'est ma fille qui est partie ouvrir à des gens qui cognaient avec beaucoup d'insistance. Elle se retrouve nez à nez avec un groupe d'au moins 30 gendarmes et d’une quarantaine de gros bras. (…) Mes voitures de luxe ont été emportées, mes effets, mes meubles, jusqu'au lit, ils ont déconnecté les groupes électrogènes qui ne sont pas des effets meubles, des machines à laver... Ils ont violenté mes enfants. Ma fille de maison qui venait tout juste du marché, cinq gros bras l'ont attrapée pour la violer dans un angle » raconte-t-il.
Tout remonte à un prêt qu’aurait pris la mère du député il y a 33 ans. Pour recouvrer les fonds, la Société de Recouvrement des Créances du Cameroun a été sollicitée.


« Votre mère a pris un crédit il y a 33 ans et vous vous êtes porté caution solidaire. Elle nous a déposé le titre foncier mais nous croyons que vous êtes solvables. On commence par vous. Si vous avez 28 millions, on va essayer de voir votre problème », explique-t-il.
Selon la directrice de la Société de Recouvrement des Créances du Cameroun citée par nos confrères d’Equinoxe Tv, seul le ministre des finance Paul Louis Motaze pourrait ordonné la restitution des biens saisis.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter