Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 01 19Article 567926

General News of Tuesday, 19 January 2021

Source: www.camerounweb.com

Cameroun : ces choses que vous ignorez sur l'activiste Patrice Nouma

Il n’est pas journaliste comme Remy Ngono ou encore Boris Bertolt. C’est un ancien élément de la grande muette qui a décidé de briser le silence et de promouvoir la liberté d’expression dans son pays. Patrice Nouma, ancien cadre de l’armée camerounaise et ancien garde de la première dame Chantal Biya habite aux USA où il s’est engagé depuis 30 ans à dénoncer les crimes sous le régime de Paul Biya. Pour avoir connu le système de l’intérieur Patrice est une source généralement fiable. En février 2020, le militaire faisait partie des premiers lanceurs d’alerte à annoncer la brouille diplomatique entre Paris et Yaoundé. Il a détaillé comment les jeunes ont été payés pour manifester devant l’ambassade de la France au Cameroun.


En octobre 2020, il a fait de troublantes révélations sur le massacre de Kumba accusant plusieurs cadres du régime. Patrice Nouma reprochait au premier ministre Dion Ngute son laxisme dans la gestion de la crise anglophone. Il accuse aussi Ferdinand Ngoh Ngoh et son clan d’avoir pris en otage le pouvoir d'Etoudi en 'assassinant' Paul Biya, en s'accaparant des biens publics et en s'enrichissant sur le malheur des camerounais.





Pour avoir décidé de s’attaquer à Paul Biya et ses lieutenants, l’ex officier de l'armée camerounaise paie le prix fort. « En ce qui me concerne, bien que je sois mal à l'aise à parler de ma propre personne, voici pourtant 30 longues années que je suis dans le combat pour le changement contre le système répressif au Cameroun. Dans ce combat croyez-moi, j'ai tout connu. Les insultes,la calomnie,la trahison,les séparations familiales, séparations amoureuses, les tribunaux, les accusations etc.. et j'en passe », a-t-il écrit dans une tribune lors de la commémoration de ses 30 ans d’engagement dans la lutte pour la libération du peuple camerounais.


Contrairement à plusieurs lanceurs d’alerte, Patrice Nouma sait faire machine arrière pour présenter ses excuses si ses révélations s’avèrent fausses.
« Nous avons publié une maison ici, dont on nous a fait savoir que c’est la maison de Joseph Beti Assomo. Au nom de toutes les personnes qui travaillent avec moi , je voudrais ici présenter mes excuses au Ministre de la Défense. Cette maison appartient plutôt à un Docteur », avait-il publié en juillet 2020.

Pour la première édition des CamerounWeb awards, la rédaction a décidé d’instaurer le prix spécial ‘Paul Chouta pour la liberté d’expression’. Ce prix distingue les lanceurs d’alertes qui, par leurs révélations, ont contribué à édifier les Camerounais sur la situation sociopolitique du pays. Cette distinction permet également d’alerter l’opinion sur les atteintes à la liberté d’expression au Cameroun. Plusieurs lanceurs d’Alertes dont Paul Chouta sont toujours en détention au Cameroun.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter