Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 06 19Article 521626

General News of Friday, 19 June 2020

Source: www.camerounweb.com

Cameroun : ce que cache l’arrestation spectaculaire d’Ernest Obama


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Moins de 24 heures après l’arrestation de l’ancien Directeur Général de Vision 4, Ernest Obama, la toile est inondée par des commentaires hostiles à l’homme qui durant cinq ans, a prôné la haine, le tribalisme et la violence. Malgré toutes ses sorties tapageuses, le journaliste n’a jamais été inquiété. Au contraire, il sera arrêté pour avoir trahi son employeur. Pour Mono Dzana l’arrestation d’Ernest Obama consacre le disfonctionnement de la justice camerounaise.

« On marche vraiment sur la tête au Cameroun. "On a écarté la norme et normalisé l'écart" Mono Dzana.
Je vois des gens se réjouir de son arrestation sans analyse profonde. L'image qu'on veut nous servir est que; distiller la haine dans un pays, encourager les meurtres et la guerre, dire des contre-vérités, menacer les citoyens etc... sans jamais demander pardon; tout ceci est moins grave que de trahir le tout-puissant Amougou Belinga.





Quelle image pour notre justice ?
Je me dis que le Gouvernement devrait avoir un organe pour analyser des initiatives qui ternissent l'image de la justice qui est dite au nom du peuple et doit être la plus JUSTE possible.


Interpeller Obama aujourd'hui seulement est une grande Injustice. Et une exposition flagrante d'une justice au service des politiques. Son cas vient illustrer la grande machination derrière La plupart des détenus, (Paul Chouta, Baongla Et beaucoup d'autres) Cest pas bien.
Il faut les libérer: Chouta, Obama, Baongla, et autres personnes dans la même situation », lance-t-il.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter