Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 07 07Article 525547

General News of Tuesday, 7 July 2020

Source: auletch.com

Cameroun : ce qu'il faut savoir sur le peuple Ntumu


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Les Ntumu sont un peuple de bantou qui vivent dans la région du Sud (Cameroun), plus précisément au niveau de la vallée du Ntem, ayant aussi des liens de parenté avec les Ntumu du Gabon et de la Guinée Équatoriale.

En parcourant l’histoire des communautés qui vivent dans la région du Sud Cameroun, il est intéressant de constater que celles-ci n’appartiennent pas tous au groupe Bulu. Car dans chaque groupe Béti, il existe des réalités culturelles propres à chaque communauté. Mais cette confusion a longtemps été ancrée dans les esprits à cause des similitudes au niveau de la langue et du mode de vie, qui sont les véritables marqueurs de l’identité d’un peuple. Le Sud comme plusieurs autres localités du Cameroun, regorge en son sein plusieurs variantes communautaires avec chacune ses us et ses coutumes. C’est le cas par exemple des Ntumu (Ntoumou) qui comme les Bulu appartiennent à la grande famille Fang, mais ne sont pas Bulu.

L’origine des Ntumu est un peu complexe. Selon certains récits, le nom Ntumu fait allusion au dernier né des sept enfants que Nanga un bantou albinos aurait eus, et il serait le frère cadet de Bulu qui était la seule fille de la famille. Seulement, il est difficile de retracer avec exactitude le parcours de ce dernier, aussi bien que celui de sa sœur Bulu. Mais l’autre approche qui semble faire l’unanimité, est celle qui parle de la migration des Pahouines depuis le septentrion jusqu’à la vallée du Ntem. Selon cette thèse, c’est ce groupe originaire du Nord du plateau de l’Adamaoua qui aurait peuplé en grande majorité la vallée du Ntem. La zone étant devenue un grand carrefour d’échanges a commencé à attiser l’appétit de certains groupes qui voulaient en prendre le contrôle. Ils auraient même réussi, car de ce qui ressort de l’histoire, en réalité les Ntumu ne sont même pas les premiers habitants de la vallée du Ntem. Ils auraient profité des guerres tribales pour chasser les véritables occupants. Difficile de dire de quel groupe il s’agissait, puisqu’il n’y a pas une littérature assez fournie sur la question.

L’une des conséquences des différentes migrations qui ont eu lieu au niveau de la vallée du Ntem, c’est le brassage des populations. Car au-delà de la nationalité, entre les Ntumu du Cameroun, du Gabon et de la Guinée Équatoriale, il existe un lien de parenté. Certaines familles ont même une partie de leur hameau qui se retrouve de part et d’autre des trois pays. Le plus souvent, pour éviter les confrontations, les mariages entre les groupes étaient un gage de paix et de stabilité. Et cette proximité qu’entretient les différentes communautés Ntumu de part et d’autre du fleuve Ntem s’explique aussi par le fait que, les Ntumu ont toujours vécu étant proches les uns des autres. Parce que la préservation de la fibre familiale a toujours eu une place importante à leurs yeux. C’est ainsi qu’on retrouve les Ntumu dans les localités comme Meyo-Centre,Ma’an,Ambam, Kye-Ossi, Olamze, Abang-Minko’o. Au Gabon dans la localité d’Oyem, en passant par Bitam et Meyo-Kie. Et également dans la partie nord de la Guinée équatoriale du côté d’Ebebiyin jusqu’à la région Mongomo.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter