Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 11 08Article 554647

General News of Sunday, 8 November 2020

Source: 237online.com

Cameroun: célébration de l’An 38 du Renouveau à Bangangté

Le Président Paul Biya Célébré dans la leçon inaugurale de Célestine Courtes Ketcha sur la régionalisation.

Dans une ambiance ponctuée par le respect des mesures barrières édictées par le gouvernement dans le cadre de la lutte contre le covid 19, la section Rdpc du Ndé-nord a celebré l’an 38/du renouveau en mobilisant les responsables des sous-sections et autres cadres du parti à la permanence du parti, un public fortement mobilisé à travers les chefs Secteurs à cause du respect des mesures barrières de la lutte contre la Covid-19. Entre échanges , sensibilisation pour l’animation des organes du parti et préparation des élections régionales, l’essentiel des interventions reposait sur le thème de cette édition, « Mobilisons-nous toutes et tous derrière le président Paul Biya, pour l’avènement d’une décentralisation garantissant le développement local dans la paix et l’unité nationale renforcées et l’intégrité du territoire sauvegardée »,

Parmi les intervenants, Célestine Ketcha Courtes , Ministre de l’Habitat et du développement urbain (Minhdu) , présidente de section OFRDPC et personnalité ressource du parti dans le Ndé a surtout rappelé « les grandes réalisations» de l’homme du 06 novembre 1982 dans le département du Ndé voire au Cameroun. Célestine Courtes Ketcha ne cache pas sa loyauté à Paul Biya, cet « homme que l’adversité n’ébranle pas ». A cette même occasion, la Reine mère Ketcha Courtès a recommandé aux populations de Bangangté à rester souder derrière le Président de la République, Paul Biya, en justifiant cette exhortation par le fait que depuis son accession à la magistrature suprême le 06 novembre 1982, il « a tout sacrifié pour faire bouger les lignes.» Pour elle, c’est un champion en matière de promotion des Jeunes, des Femmes, de l’économie libérale, du multipartisme, de la paix, de l’unité nationale et de développement. C’est aussi un Champion de la résilience, de la méthode et de la Patience. Un Homme des Paroles et promesses tenues en témoigne l’achèvement du processus de décentralisation en cours, promesse dès son accession à la Magistrature Suprême mais aussi promesse du Grand Dialogue National. Madame le Ministre a suffisamment démontré en quoi cette Décentralisation impactera la vie des populations à travers la mise en place effective des conseils régionaux régionaux au terme des premières élections en la matière prévues pour le 06 décembre 2020.


Édification des militants …
Décortiquant le thème, « Célestine Courtes Kectha a magnifié les avantages de la décentralisation. Elle a indiqué, par exemple, qu’avec la régionalisation, les décisions relatives à la construction des logements sociaux seront prises au siège de la région par les conseillers régionaux. Elle a conseillé aux uns et autres de se préparer à bénéficier de cette option d’un État unitaire Décentralisé par le Chef de l’Etat Président National du RDPC. Cette option de gestion de proximité des populations avec leur participation réelle est gage d’accélération du Développement des Territoires. L’implication des Chefs traditionnels constitue un atout en matière de « bonne gouvernance ». En bref, Madame le Ministre ancienne Maire a édifié le public constitué en majorité de présidents des sous-sections, des Chefs et des candidats, sur le fait que le transfert des compétences et des ressources de l’Etat centrale aux communes et aux régions est un processus en marche au Cameroun, surtout qu’il est fondé sur l’application de l’article 55 de la Constitution du 18 janvier 1996. Le cas de son séjour à la tête de la commune de Bangangté est brandi comme illustration palpable de l’implémentation de la décentralisation.

En outre, la lionne de Bangangté a égrené un ensemble de réalisations du chef de l’Etat dans le département du Ndé. L’université des Montagnes, cette institution qui valorise la ville de Bangangté sur tous les plans, a été présenté comme un acquis lié à la volonté de Paul Biya de libéraliser le secteur de l’enseignement supérieur au Cameroun. La libéralisation de l’économie nationale, la libéralisation de la vie politique avec l’avènement du multipartisme et l’organisation des élections libres et transparentes, la construction des routes et des écoles ont été énumérés par madame le Minhdu et autres orateurs qui se sont succédés au podium de la maison du parti Rdpc de Bangangté en ce jour de célébration. Il s’agit, entre autres, de Dr Jonas Kouamouo, maire de la commune de Bangangté et président de la section Rdpc Ndé Nord à Bangangté et Clobert Tchatat, ancien Ministre et chef de la délégation permanente du comité central du Rdpc dans le Ndé.


Sur la même longueur d’ondes
Madame le Minhdu s’inscrit ainsi sur la même longueur d’ondes que Jean Nkueté, secrétaire général du comité central du Rdpc. Celui-ci a signé un communiqué le 27 octobre 2020 dans lequel il invite ses camarades à rester concentrés sur ce qui constitue le bouquet final de la mise en œuvre des institutions prévues par la constitution de 1996, à savoir, la première élection des Conseillers régionaux qui se tient le 6 décembre prochain.

Pour lui, cette élection « est un moment particulier dans la marche du Cameroun vers son accomplissement » dans sa marche vers la consécration de la décentralisation. Selon Jean Nkuete, la décentralisation « porte les promesses d’un développement local accéléré et efficient », et représente également un puissant catalyseur de la cohésion sociale, du vote qu’ils sont appelés à effectuer le 6 décembre, puisque ces derniers constituent les collèges électoraux. « L’on attend d’eux un vote de responsabilité devant favoriser et faciliter la mise en place d’une décentralisation maîtrisée », a indiqué Jean Nkuete.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter