Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 09 02Article 616795

Actualités of Thursday, 2 September 2021

Source: Le Jour

Cameroun : bientôt la levée de restrictions sur le commerce de porcs

Bientôt la levée de restrictions sur le commerce de porcs Bientôt la levée de restrictions sur le commerce de porcs

Les analyses actuellement prescrites sont une étape préparatoire à la levée de restriction de commercialisation et de circulation des porcs et des sous-produits des fermes porcines en vigueur dans cette région.

Plus d’un mois après la mesure de fermeture provisoire de commercialisation et de circulation des porcs et des sousproduits des fermes porcines dans la région de l’Ouest par le gouverneur, une accalmie générale est observée actuellement pour ce qui est de l’épizootie de la peste porcine africaine (Ppa). Selon les affirmations de Bernard Souop Nguetchouessi, président de l’interprofession porcine, des rencontres avec le délégué régional de l’élevage, des pêches et de l’industrie animale (Minepia), avec la participation des éleveurs, de transporteurs de porcs et des sous-produits porcins, des commerçants, des braiseurs et des bouchers depuis cet arrêté régional datant du 16 juillet dernier, ont permis de sensibiliser tous ces acteurs de la chaine aux mesures à prendre dans le but d’éviter la propagation de la peste dans toutes les fermes.

C’est ainsi qu’ils ont invité ces acteurs à détruire les stocks conservés dans les réfrigérateurs dans les domiciles et surtout à dépeupler les fermes. Pour le président de l’interprofession porcine de l’Ouest, seule la circulation des porcs et des sous-produits des fermes porcines permet de faire circuler la Ppa. C’est alors dans le strict respect de cette mesure prise par Augustine Awa Fonka que l’on pourra stopper la propagation de cette épizootie aux conséquences économiques énormes. Cette nouvelle épizootie de peste porcine africaine qui a été signalée depuis le mois de juin 2021 dans plusieurs régions du Cameroun a menacé le cheptel porcin.

Cette peste a ainsi contraint le gouverneur de la région de l’Ouest d’interdire de manière temporaire la commercialisation et la circulation des porcs et ses sous-produits sur l’ensemble de son unité administrative. Une enquête épidémiologique préalable à travers l’analyse de laboratoire est actuellement en cours dans le but de déterminer le statut des fermes par rapport à la Ppa. Les services vétérinaires de l’Ouest en collaboration avec l’interprofession porcine réalisent également le diagnostic différentiel avec le rouget et les salmonelloses.

Cette activité préalable est préparatoire à la levée de restriction de commercialisation et de circulation des porcs et des sous-produits des fermes porcines en vigueur dans cette région, si l’accalmie et la discipline actuelle prévalent au sein de tous les acteurs. Si l’on s’en tient aux propos du délégué régional de l’élevage de l’Ouest, à l’heure actuelle, « ne pourrons procéder au dépeuplement et à la commercialisation des porcs que les éleveurs dont les fermes sont certifiées par le laboratoire national vétérinaire indemnes des maladies rouges de porcs, avec à la clé le résultat d’analyse du laboratoire ».

Rejoignez notre newsletter!