Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 06 04Article 600337

Actualités Régionales of Friday, 4 June 2021

Source: La Nouvelle Expression

Cameroun – TPI de Ndokoti : une salle d’audience dans le noir

Des milliers de justiciables broient du noir, parce que les affaires sont renvoyées Des milliers de justiciables broient du noir, parce que les affaires sont renvoyées

Des milliers de justiciables broient du noir, parce que les affaires sont renvoyées. Pour absence d’électricité dans la plus grande salle d’audience.

Affaire no 72, renvoyée, affaire N0 84 et 85 renvoyée. La scène se déroule dans la grande salle d’audience du Tribunal de première instance de Ndokoti. Il est environ 19h ce 26 mai 2021. Le juge qui gère les audiences des flagrants délits ce jour-là est bel et bien en place de même que les représentants du ministère public et le greffier audiencier. Les justiciables une vingtaine assis dans la salle d’audience attendent avec impatience le passage de leur affaires inscrites au rôle ce jour-là. Quelques avocats venant faire des diligences attendent aussi le passage de leur dossier. Seulement à cette heure de la soirée difficile pour les juges et le procureur de faire quoi que ce soit. A cause de la pénombre. Malgré l’usage de la lumière des lampes torches de leurs téléphones, il est impossible de poursuivre les audiences, faute d’éclairage.

Eneo l’agence de fourniture d’électricité souvent accusée de distribuer plutôt l’obscurité au Cameroun à cause des nombreux délestages n’est pas responsable cette fois-ci. Puisque tous les autres bâtiments de ce tribunal sont éclairés. Sur le banc des accusés, c’est l’absence des ampoules d’éclairages fonctionnelles dans cette salle d’audience de près de trois cent places, qui est pointée du doigt.

En effet, la grande salle du tribunal de Première instance de Ndokotti est dans le noir dès la tombée de la nuit. Construite pour faciliter le jugement des affaires enrôlées dans ce tribunal, cette salle qui faisait la fierté des infrastructures judiciaires mises sur pied pour réguler la justice dans l’arrondissement de Douala 5eme ne fonctionne depuis quelques mois qu’au régime moyen. C’est-à-dire seulement en journée. A partir de 18h 30, au moment où la nuit commence à tomber, la salle s’assombrit. Et le personnel de la justice est incapable de lire quoi que ce soit. Malgré la volonté qui les anime de poursuivre les affaires enrôlées du jour, ces derniers sont obligés d’interrompre l’audience en renvoyant systématiquement les affaires en cours à une date ultérieure. Ce qui n’est pas souvent du gout des justiciable souvent en colère. «C’est quand même curieux qu’une salle d’audience comme celle-ci ne soit pas éclairée. Ailleurs les populations se plaignent plutôt de l’absence des bâtiments ou encore de leur exiguïté.

A Ndokoti c’est un problème d’éclairage. C’est quand même curieux vous ne pensez pas. Achetez des ampoules seulement des ampoules a dépassé tous ceux qui sont responsables de ce tribunal? Ou ils attendent aussi que c’est le président de la république Paul Biya qui vienne mettre les ampoules dans cette salle d’audience», s’interroge Kamgang Désiré un justiciable rencontré au Tribunal de Ndokoti. «Mon frère, ça te surprend. C’est comme ça ici. Cette salle du tribunal est toujours dans le noir à partir de 19h. J’ai vu la salle éclairée après la réfection. Quelques mois plus tard, la pénombre a repris droit de cité. Ce problème dure depuis plus d’un an», commente un avocat rencontré dans ce tribunal. Avant d’ajouter. «Souvent quand les autres salles d’audiences sont vides, les juges se déplacent dans ces salles là pour poursuivre les audiences. Nous sommes dépassés», s’exclame cet avocat au barreau du Cameroun

Panne électrique

Selon des informations collectées auprès des responsables du tribunal de Première instance de Ndokoti par la Nouvelle Expression, le problème électrique diagnostique dans la grande salle d’audience de ce tribunal n’est pas une affaire d’ampoules seulement. Il est plus compliqué que cela et nécessite un diagnostic plus approfondi. «Chaque fois qu’on a changé ces ampoules, cela n’a pas duré. A peine une nuit et toutes sont grillées. C’est un problème de circuit électrique à revoir», explique notre source avant de poursuivre. «Cette salle d’audience n’avait pas de problème. C’est depuis qu’il y a eu un incendie là-bas que le problème se pose. Mais on va y remédier. Des mesures ont déjà été prises pour que cette situation soit résolue», apprend-on.

D’après cette source qui précise que les problèmes du tribunal de Ndokoti ne datent pas d’aujourd’hui, un plan de réaménagement de ce tribunal est en cours. «La salle d’audience souvent inondée après les pluies ne le sera plus bientôt. Des efforts sont faits pour curer les caniveaux pour faciliter la circulation des eaux», explique ce dernier.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter