Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 03 26Article 583606

General News of Friday, 26 March 2021

Source: www.camerounweb.com

Cameroun : Paul Erik Kingue rattrapé par ses origines Bamileke

L’homme qui a attribué le mot « Talibans » aux militants du MRC n’est plus. Paul Eric Kingue a été inhumé le 24 mars à Pendja. Cette ville qui a vu naitre et grandir Kingue n’est ce pendant pas son lieu d’origine. Selon les dernières révélations de Remy Ngono, l’ancien directeur de campagne de Maurice Kamto est un Bamileke. Ses funérailles auront lieu ce week-end à Bafoussam.


« Ce week-end, il y aura des funérailles pour Paul Eric Kingue pour sa famille paternelle. Penja c'est la ville d'accueil de PEK. Son père était Bamileke et les funérailles vont se tenir à Bafoussam ce Week-end », a confié Remy Ngono.
De son vivant, Paul Eric Kingue avait tenu à préciser que le mot Taliban n’était pas destiné à l’Ethnie Bamileke mais plutôt aux militants extrémistes du parti de Maurice Kamto.


« Quand je parle de Talibans. Faut que ce soit clair je ne parle pas des Bamileke. Puisque moi-même je suis un peu Bamileke de par mon père. Quand je parle de Talibans, je parle de certains militants du MRC, ils viennent de toutes les tribus. Je vous dis que le MRC est constitué à 90% de Talibans. Taliban renvoie à l’intolérance. Ces gens sont intolérants à ceux qui ne pensent pas comme eux. Et ça fait craindre pour ce pays si ces gens arrivent au pouvoir. Tous ceux qui ne pensent pas comme eux seraient obligés de fuir vers le Nigeria ou ailleurs ».

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter