Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 12Article 607579

Actualités of Monday, 12 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Cameroun - NOSO: les chefs traditionnels révèlent tout sur 'leurs liens' avec les sécessionnistes

Un message circulant sur les réseaux sociaux les lie aux combattants séparatistes Un message circulant sur les réseaux sociaux les lie aux combattants séparatistes

• Un message circulant sur les réseaux sociaux les lie aux combattants séparatistes

• Ils ont organisé une conférence de presse le jeudi 8 Juillet 2021 à Buea

• Ils condamnent tous les actes de violence, les meurtres et la division



Ils sont souvent pointés du doigt par les éléments de l’armée camerounaise pour leur supposé soutien aux groupes sécessionnistes ambazoniens et plusieurs d’entre eux ont été victimes de représailles. Cette situation préoccupe les chefs traditionnels du Sud-ouest qui ont décidé de briser le silence face à la recrudescence des accusations.

C’est ainsi que le Président de la Conférence des Chefs du Sud-Ouest Sa Majesté Mafany Njie Martin accompagné et d'autres chefs ont organisé une conférence de presse le jeudi 8 Juillet 2021 au Secrétariat de leur institution à Buea. A travers cette rencontre, les chefs traditionnels ont dénoncé un message circulant sur les réseaux sociaux les liant aux combattants séparatistes.

En effet, ledit message indique que les chefs traditionnels ont envoyé un « mémorandum secret » qui aurait été adressé au Vice-président du « gouvernement intérimaire d'Ambazonie » et dans lequel ils se rangent derrière sécessionnistes, décrivant le groupe armé comme le garant de la sécurité, de l'unité et du pouvoir dans le Cameroun anglophone du Sud.
« Nous voulons déclarer ici avec véhémence que nous n'avons aucune revendication d'une réunion, d'un mémo et d'une position qui nous sont attribués en tant que membres de la Conférence des chefs du Sud-Ouest », a déclaré Sa Majesté Mafany Njie Martin.

Les dignitaires ont saisi cette opportunité pour condamner tous les actes de violence, les meurtres et la division, et ont réitéré leur position en faveur d'une nation camerounaise une et indivisible dans une formule décentralisée à 10 États.

NOSO_Chefs_Traditionnels_Secessionnistes_Camerounweb

NOSO : enlevé il y a 2 mois, le chef du village de Baforkum, retrouvé assassiné

Enlevé il y a deux mois, le chef traditionnel du village de Baforkum, village situé non loin de Bamenda a été retrouvé sans vie abandonné au milieu de la route ce 09 juillet 2021. Selon les premières informations diffusées sur les réseaux sociaux, le kidnapping et l’assassinat du chef traditionnels ont été perpétrés par les groupes armés sécessionnistes.

Cette version est battue en brèche par le journaliste Michel Biem Tong qui révèle que le chef de Baforkum a été enlevé et tué par des gendarmes sur instruction du préfet de la Mezam. Ce dernier tenterait en vain d’obtenir du chef traditionnel, des informations sur les cachettes des combattants ambazoniens.

« Ce chef traditionnel de Baforkum, à Bambui, non loin de Bamenda, a été tué par des gendarmes camerounais sur instruction du préfet de la Mezam. Le monarque local refusait de dévoiler au préfet les lieux où se trouvent implantés les camps des Ambas Restorations Forces dans son village », révèle Michel Biem Tong.

es exactions se poursuivent dans les régions anglophones du Cameroun. Un gendarme répondant au nom de Paul Nomo Abomo a été trouvé mort dans le Nord-Ouest après l’explosion d’une bombe artisanale. La veille de ce drame, un autre gendarme, le major Lema a reçu une balle à la tête à Kumbo.

« Le gendarme major Lema a été touché à la tête lors d'une attaque ambazonienne à Kumbo. Gravement blessé, il sera évacué à la garnison de Douala où il a rendu l'âme dans la nuit », a révélé notre source qui précise que 1200 soldats camerounais ont déjà perdu la vie dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun.

Rejoignez notre newsletter!