Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 10 23Article 551110

General News of Friday, 23 October 2020

Source: Actu Cameroun

Cameroun : Martin Mbarga, le nouveau 'boss' de Maurice Kamto

C’est ce que la deuxième vice-présidente du Mouvement pour la renaissance du Cameroun Tiriane Noah a déclaré après sa visite échouée au domicile de Maurice Kamto.


Après avoir essayé hier 22 octobre 2020 d’accéder au domicile de Maurice Kamto avec une délégation de militants du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc), Tiriane Noah raconte ce qui s’est réellement passé. Des informations qu’elle a données au micro de notre confrère Equinoxe Télévision, on retient que c’est le Délégué général à la sûreté nationale (Dgsn) Martin Mbarga Nguele qui autorise les accès à la résidence du leader du Mrc assigné à résidence depuis le 21 septembre 2020.

Ci-dessous le récit de Tiriane Noah


«La visite consistait essentiellement à voir notre président qui est séquestré depuis un mois déjà. Depuis un mois, il est sans visite. Ayant échangé avec lui, nous pensions qu’il était tant que nous réagissions face à la pénurie naturelle des vivres qui sévissait déjà dans son domicile. Voilà pourquoi nous n’avons pas voulu rendre cela officiel.

Nous n’avons pas pu rencontrer le président. Pourtant, nous avons travaillé avec les avocats. Et selon les dernières recommandations, toute visite au président national Maurice Kamto devrait être autorisée par le Délégué Général à la Sûreté National et le Secrétaire d’Etat à la Défense et bien-sûr encadrée par les avocats. C’est ce que nous avons fait. Le but, n’était pas la mobilisation ou l’affrontement avec les forces de l’ordre. C’était juste de venir rencontrer le président national et sa famille et leur donner quelques vivres.



Nous nous sommes rendues à son domicile, mais nous n’avons pas pu le rencontrer parce que les forces de l’ordre nous en ont empêchées. Ils ont fait descendre des véhicules les vivres que nous avons apportés; sur très haute surveillance; il y en a qui étaient d’ailleurs très belliqueux. C’est quand même dommage. Après qu’on a descendu les vivres, on nous a chassées des lieux»

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter