Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 12 17Article 563051

General News of Thursday, 17 December 2020

Source: Essingan N°425

Cameroun : Malachie Manaouda dans la tourmente

Le ministre de la Santé publique est revenu sur les antennes du Poste national de la Crtv sur les éléments de la stratégie du Cameroun dans la lutte contre le Coronavirus dont la gestion lui vaut huit mois après, d’être cité en exemple par un responsable de l’Oms Europe. «Ce n’est pas un fait inédit puisque nous avons déjà eu au Cameroun le directeur de Cdc Africa qui était venu nous demander comment le président a pu gérer à ce stade le Covid pour qu’il puisse aller dupliquer ça dans d’autres pays. Donc ce n’est pas un fait du hasard, ce n’est pas la première fois non plus. Le président, je l’ai toujours dit dans le cadre de ce plan de lutte contre le Covid, ne s’est inspiré d’aucun plan à travers le monde», ainsi s’est exprimé le ministre de la Santé publique, Manaouda Malachie, relativement à la sortie d’un responsable de l’Oms Europe au sortir d’une conférence. Selon des alertes jugées par les services spécialisés du Cameroun de trafiqués, pour le directeur régional de l’Organisation mondiale de la santé (Oms) pour l’Europe, le Dr Hans Henry P. Kluge, des résultats obtenus parce que «Les autorités publiques et médicales ont opté pour un meilleur protocole qu’en Occident». Au 11 décembre 2020 et après huit mois de lutte contre le Covid-19, les statistiques officielles communiquées par le ministre de la Santé publique, Manaouda Malachie, faisaient état de 25 087 cas confirmés, 443 décès, d’un taux de guérison 95% et de 23 851 rémissions. Pour certains, la gestion de la pandémie de Covid-19 au Cameroun séduit en Europe. Une situation qui a poussé à la sortie recadrée du ministre de la Santé publique lundi, 14 décembre 2020. Arguant que les résultats obtenus par le Cameroun viennent d’être salués et montrés en exemple par le Dr Hans Henry. Des sources non autorisées soulignent que celui qui a acquis 25 années de la pratique médicale et de la santé publique trouve cette gestion efficiente et demande à l’occident de prendre exemple sur le Cameroun. Il a dessiné son propre plan pour le Cameroun. Le Minsanté qualifie le plan camerounais de «sage, discret, efficace qui n’a pas fait du confinement ou du couvrefeu un plan d’action. Le Cameroun s’est frayé sa route à travers le président de la République et nous ne pouvons qu’être fiers de ce qui a été fait. L’efficacité n’a pas besoin de beaucoup de bruits», souligne Manaouda Malachie.

Sagesse habituelle

Lui qui affirme par ailleurs qu’on «peut faire beaucoup de bruits et ne pas être efficace. Nous avons un président de la République dont nous en sommes pleinement fiers en ce moment parce que dans sa sagesse habituelle il a toujours su donner les meilleures instructions et le Premier ministre chef du gouvernement nous a toujours réuni autour de lui à répercuter ces directives et l’implémentation de ces directives nous ont valus aujourd’hui la maîtrise du Covid». Mettant en garde contre les rumeurs, Manaouda Malachie croit savoir que «nous sommes en train de rentrer dans les fêtes de fin d’année. Il est impératif de redoubler d’efforts dans le cadre du respect des mesures barrières et du port systématique des masques parce que le virus circule toujours beaucoup.» Seulement dans un communiqué de presse rendu public par la représentation Oms du Cameroun, l’information selon laquelle, l’Oms félicite le Cameroun, n’est pas véritablement exacte. Encore que selon les usages, la représentation Afrique ou simplement la direction générale aurait dû faire une déclaration officielle. Raison pour laquelle, des respinsables à la présidence de la République saisis du dossier ont demandé des explications au ministre de la Santé au cours de la journée du mardi 15 décembre 2020. Manaouda Malachie affairmait que «nous avons certainement pu maîtriser sa transmission tous azimuts mais on a encore des avec des clusters que nous sommes en train de gérer. Il est évident que les menaces qui sont aux ports du Cameroun sont à prendre au sérieux. Donc pour ces fêtes de fin d’année, il faut sortir couvert de son masque et respecter les mesures barrières.» En effet, «au moment où les occidentaux renvoyaient les personnes contaminées s’autoconfiner dans leurs appartements etc, en Afrique en général et au Cameroun en particulier, l’Etat avait opté de dépister, d’isoler les malades, même asymptomatiques, dans des centres spécialisés et n’attendait pas l’auto guérison comme en Europe, mais avait opté pour plusieurs types de traitements», s’est félicité le Minsanté sans se prémunir de la directive du Premier ministre sur la communication gouvernementale. Le Minsanté s’autorise des commentaires: «Il est incorrect de croire que le faible taux de contamination ou de décès dû à la Covid-19 dans ce pays relève du miracle. Reconnaissons-le. Copions juste en toute humilité », a-t-il déclaré. En réalité, «le Cameroun s’est frayé sa route à travers le Président de la République et nous ne pouvons qu’être fier de ce qui a été fait», fait savoir Manaouda Malachie sur les antennes de la Crtv.Pour lui, la stratégie mise en place par Paul Biya «montre à travers le monde que l’Afrique peut aussi être numéro 1. Bravo donc au numéro 1 mondial dans la gestion de la pandémie de Covid-19», fait savoir le Dr Henry Hans. Ce dernier ne tarirait pas d’éloges à l’endroit du président de la République. Ce qui pour les services de renseignements est considéré comme une manipulation orchestrée par Manaouda Malachie. «Qu’on l’aime ou pas, il faut reconnaître en M. Paul Biya la sagesse et la pertinence au service du bien-être de son pays», soutiendrait le chef de l’Oms Europe. Sauf que la gestion des équipements et fonds mis à disposition pour la lutte contre ce virus ce venu de Chine, intriguent. A côté des résultats sanitaires qui susciteraient l’admiration de l’occident avec un nombre de malades et de décès relativement bas, il persiste un soupçon de malversations financières. Des actes, réalités et faits qui laissent croire que tout n’est pas dit.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter