Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 04 17Article 505894

General News of Friday, 17 April 2020

Source: coupsfrancs.com

Cameroun : Laurent Esso remet Atanga Nji dans son trou

Le ministre d’État, Ministre de la justice, Garde des Sceaux, Laurent Esso fustige en privé le «one man show » de son collègue de l’administration du territoire et de la décentralisation, Paul Atanga Nji. Il est de plus en plus critiqué dans les officines, d’avoir des problèmes particuliers avec le président élu Maurice Kamto. Ce qui met mal à l’aise le gouvernement camerounais dans son ensemble.

Un gouvernement qui a de la peine à partir avec le Covic-19. D’après que ce dernier ait produit une lettre administrative intimant l’ordre à Afriland First Bank de fermer un compte qui appartiendrait à un parti politique mais qu’il n’a ni identifié mais donc personne ne sait même si ce compte existe vraiment. Il n’est produit aucun numéro.

En effet, selon le ministre de la Justice et garde des sceaux, il faut faire une déférence entre fermer un compte et geler un compte. D’après lui, le MATD n’a aucune compétence sur les banques. « Et d’ailleurs s’il fallait arriver à une demande de fermeture formelle de compte, il faudrait que mon collègue démontre, hors de tout doute raisonnable, que ce compte menace la sécurité de l’État qui est son champ de compétence » affirme-t-il et de préciser « Quand le dossier sera porté devant cour, la principale question qui sera posée au MATD sera : quelles sont les preuves des menaces sur le territoire camerounais », insiste Laurent ESSO.

Parlant de fermeture de compte, le ministre en charge de la Justice camerounaise fait une différence nette entre fermer un compte et geler un compte. Selon lui, « Geler un compte est plus facile, car vous arrêter les transactions dans ce compte le temps d’y voir claire. Et une simple note du procureur est possible, mais sur instruction du Ministre des Finances qui a compétence sur les banques ». Toujours est-il qu’il faut que ce compte existe. Nous n’avons aucune preuve pour le moment.

Quant à la fermeture de compte, le processus est plus compliqué et lent car il invoque plusieurs étapes dont les principaux sont « Le délai de 30 à 40 jours qu’il faut offrir au client et surtout une possible alternative pour qu’il dispose de son argent ». Précise-t-il. Et de conclure « On n’arrive pas dans une banque comme ça, on ferme un compte et le client prend ses millions et part avec ».

Cet autre conflit qui naît désormais entre Laurent ESSO de la justice et Paul Atanga Nji de l’administration du territoire et de la décentralisation montre qu’il y a un sérieux problème de champ de compétence entre différents ministères et une cacophonie qui est de plus en plus observée et décriée et donc le Premier ministre, Joseph Dion Ngute, a tenté de mettre fin lors de sa dernière sortie.



Mais comme si cela ne suffisait pas, M Atanga Nji vient de sortir une nouvelle lettre dans laquelle il avance 4 raisons basées sur des arguties juridiques pour un gel du compte logé à Afriland First Bank. On pensait que ce ministre se serait assagit mais que non. Il persiste dans la bêtise.

Dans sa lettre de ce 14 avril on note quelques curiosités :

1- Qu’il ne fait pas ampliation de sa lettre au MRC ou à l’Initiative Survie- Survival Cameroon qu’il dit attaquer.
2- La procédure de gel, même si elle est moins difficile que celle de la fermeture de compte ne demeure pas moins compliquée.
En tout cas on n’a pas fini d’entendre parler.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter