Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 11 07Article 554467

General News of Saturday, 7 November 2020

Source: www.camerounweb.com

Cameroun : Kamto met la pression sur le régime (RFI)

Interviewé sur RFI ce matin, le président du MRC Maurice Kamto, ne décolère pas. L’opposant au régime de Biya dénonce l’instrumentalisation des forces de l’ordre et de la justice. Il donne pour preuve, les multiples modifications des chefs d’accusations retenus contres ses lieutenants détenus depuis la veille de la marche du 22 septembre.

Maurice Kamto continue par réclamer la réforme du code electoral et la fin de la guerre au Noso. Il se dit prêt à aller en prison pour cela.
« Si je dois aller en prison par ce que j'ai réclamé la paix et un code électoral consensuel afin de nous épargner des crises postélectorales internationales, alors qu'il en soit ainsi », a-t-il déclaré.


'Kamto la victime devient le bourreau'

Si le Président élu perdait un bout de sa chair chaque fois que le RDPC le calomnie, il ne lui resterait plus rien, même pas des os. Voilà un homme que l’on torture depuis 1987 pour ses opinions mais qui, à chaque fois, est présenté aux camerounais comme le méchant.

Pour le régime-rdpc, c’était déjà par sa faute en 2008 que Biya tua des dizaines de camerounais, c’est encore par la sienne aujourd’hui si les enfants sont tués à Kumba. Il aurait collecté des fonds pour l’achat des armes qu’il aurait ensuite offertes aux séparatistes pour déstabiliser le Cameroun. Quelle connerie!

J’ai envie de dire « pauvre Maurice Kamto ». Pendant que le régime Biya l’accuse d’armer les séparatistes, les séparatistes quant à eux l’accusent de vouloir les ramener à tout prix dans la « république ». Et il le détestent au haut point pour cela. Sa position sur la sécession n’a ni jamais évolué, ni jamais régressé: ELLE N’EST PAS UNE OPTION.

C’est d’ailleurs ce refus catégorique de la sécession qui a servi de prétexte à Me Ashu dans ces derniers revirements. Sur la chaîne de télévision ambazonienne très suivie dans certaines villes des régions anglophones, une campagne acharnée contre la personne de Maurice Kamto est régulièrement menée. là-bas, on le présente comme le plus gros obstacle à la réalisation du projet sécessionniste; pendant que la CRTV, CameroonTribune et d’autres médias proBiya font tout pour lui coller une étiquette que les ambazoniens même lui refusent. Drôle de situation n’est-ce pas ?



Mais le but de la communication criminelle du rdpc ne vise qu’à brouiller les multiples propositions du MRC pour la résolution de cette crise, des propositions dont une bonne partie est d’ailleurs inscrite dans son projet de société depuis 2013.

Comment un parti qui est né avec la volonté de résoudre le problème anglophone par le dialogue, qui a multiplié les alertes et les propositions depuis juin 2016, c’est-à-dire avant le début de la crise, afin que celle-ci soit évitée; comment ce parti-là peut-il être accusé des échecs de Paul Biya?

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter