Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 06Article 606499

Actualités of Tuesday, 6 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Cameroun : Joshua Osih déclare la guerre aux Ambazoniens

Il dit ne pas avoir peur des groupes armés Il dit ne pas avoir peur des groupes armés

• Joshua Osih tire sur les Ambazoniens

• Il dit ne pas avoir peur des groupes armés

• Le vice-président du SDF est le préféré de Fru Ndi



Le vice-président du SDF se dit déterminé à œuvrer pour le retour de la paix dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest qui étaient les bastions de son parti. Joshua Oshi ne craint pas les groupes armés qui sévissent dans ces parties du Cameroun. L’homme qui est d’ailleurs activement recherché par les sécessionnistes armés tacle violemment les Ambazoniens.

« Je tire à balles réelles sur les sécessionnistes. Les Ambazoniens sont des dirigeants virtuels et des mécréants avec des armes à feu. Nous avions dès le départ, nous avons formulé le problème de manière adéquate avec une feuille de route », a-t-il déclaré dans l’émission Obama Time sur Bnews1.

Joshua Osih n’a pas été également tendre avec les Camerounais de la diaspora qui soutiennent les groupes armés au Noso. « Quand le Cameroun est attaqué on n’a pas le droit de créer des polémiques dessus. C’est trop facile d’être dans le confort de l’étranger avec vos enfants et demander aux enfants d’ici de ne pas aller à l’école », a-t-il laissé entendre.

Joshua Osih, le préféré de Fru Ndi

La réunion du comité national du SDF tenue ce samedi 12 mai 2021 a été d’une rare violence. Selon Auréol Tchoumi, Fru Ndi a tenté d’en venir aux mains avec Jean Michel Nitcheu qui souhaitait avoir des éclaircissements sur la visite de Joshua Osih à la présidence de la République. Cette question n’a pas été du goût du Chairman qui se serait levé de son siège pour affronter physiquement le député Nitcheu.

« Fru Ndi s'est fermement opposé à une telle initiative. Il a fini par demander à l'honorable Nitcheu ce qu'il était allé faire chez le Pr Maurice Kamto qui est son adversaire ? A cette question, le député à l'assemblée nationale a demandé qu'Osih explique ce qu'il est allé chercher à Etoudi et la destination de l'argent qui lui a été remis par le régime de Yaoundé. Il a fait un développement digne d'un homme politique soucieux de la prospérité de son parti. Il a expliqué que sa visite au professeur Maurice Kamto reste et demeure politique car le MRC, le SDF et d'autres partis politiques ont des points sur lesquels ils doivent faire front commun pour aboutir à un changement systémique. Il donne les noms d'autres leaders de parti qu'il a rencontrés et chute en demandant une fois encore que FRU NDI explique au NEC ce que son protégé est allé faire chez Biya, à l'initiative de qui et l'argent qui lui a été remis était à quelle fin ? », révèle Auréole Tchoumi.
Le leader du SDF a été finalement maitrisé par les militants de son parti. Selon la source, Jean Michel Nitcheu n’a pas bougé de son siège.

« Avant qu'il ne poursuive son argumentaire, Fru Ndi s'emporte et se lève, fonce sur Nitcheu pour bagarrer, au prétexte du manque de respect. Nitcheu surpris ne bouge pas de son siège. Fru Ndi est stoppé net par des militants qui lui rappellent son état de santé fragile et le convainquent à oublier l'option de la bagarre contre un Nitcheu qui fait 10km de marche à pied chaque matin, des exercices de judo deux fois par semaine », précise Auréole Tchoumi.

La réunion du comité nationale exécutif du SDF tenue le samedi 12 juin 2021, n’a pas tourné en faveur de Jean Michel Nitcheu. Le responsable du SDF dans le Littoral n’a pas apprécié la réhabilitation du vice-président du parti, Joshua Osih qu’il avait exclu quelques semaines plus tôt. Le député ne cache pas sa déception.

« Le SDF littoral a joué sa partition à savoir appliquer le 8,2 contre un militant qui présente la particularité de nuire considérablement et de façon permanente à l'image du parti. Le NEC en a décidé autrement. Les militants en particulier et le peuple épris de changement en général vont certainement tirer les conséquences qui s'imposent. La lutte pour un changement véritable dans notre pays continue malgré des vents et marées entretenus par ceux qui trouvent leur compte dans le statu quo au détriment de l'immense majorité des camerounais. », a-t-il déclaré.

Joshua Osih et Jean Michel Nintcheu entretiennent des relations conflictuelles. Nitcheu reproche à son vice-président ses relations incestueuses avec le parti au pouvoir. Le 20 février 2021, le député du Wouri a contribué avec 66 députés du RDPC à rédiger une mise au point à l’endroit du congrès américain sur la crise anglophone. Sa démarche unilatérale n’a pas été du goût de son parti. Mais le député s’en défend.

« Nous pensions que les députés américains devaient faire tout leur possible pour convaincre l’administration Biden d’empêcher ces individus d’alimenter l’extrême violence dans les régions anglophones. Nous leur avons rappelé que les États-Unis ont le devoir de respecter les textes internationaux qui régissent la lutte contre la criminalité transfrontalière et dont ils sont signataires. Ces instruments doivent aider à faire en sorte que la guerre s’arrête. En tant que parlementaire représentant la nation camerounaise, il va de soi que je soutiens cette approche », a-t-il déclaré dans les colonnes de Jeune Afrique.


Le SDF traverse des moments difficiles depuis sa débâcle à la présidentielle de 2018. Les élections municipales et législatives de 2020 ont confirmé la chute de la popularité du parti. En plus des problèmes internes du parti, il faut rappeler que SDF recrutait une bonne partie de ses militants et sympathisants dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameron. La guerre en cours dans ces régions depuis 4 ans, réduit le champ d’action du parti.

Rejoignez notre newsletter!