Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 15Article 589648

General News of Thursday, 15 April 2021

Source: lescoopsdafrique.com

Cameroun : Franck Biya (encore épinglé) par une enquête de Greenpeace

Agé de 49 ans, Franck Biya, le très discret potentiel dauphin de son père, Paul Biya, 88 ans, président du Cameroun (depuis 1982) et du puissant Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), est au centre d'une bataille des ong pour l'annulation d'« un nouveau prêt innovant » de 25M USD à Halcyon Agri, par le biais de sa filiale Corrie MacColl, afin de financer des investissements dans ses plantations au Cameroun et en Malaisie. Greenpeace dit avoir obtenu des preuves fiables que l’actionnaire minoritaire de Sudcam est son fils et successeur potentiel, Franck Biya. Halcyon Agri a fermement refusé de révéler l’identité de l’actionnaire qui possède 20% des parts de Sudcam.

Pour la deuxième fois en douze mois, la Deutsche Bank est sur le point de violer son propre Cadre de politique environnementale et sociale. D’ici la mi-2021 la banque devrait décaisser la deuxième tranche d’un prêt de 25 millions USD à Halcyon Agri, géant du caoutchouc basé à Singapour, passant outre son bilan en matière de violation des droits humains, sa non-transparence, et un des pires cas de déforestation dans l’histoire récente de l’Afrique.

En juillet 2020, la Deutsche Bank a déclaré avoir accordé « un nouveau prêt innovant » de 25M USD à Halcyon Agri, par le biais de sa filiale Corrie MacColl, afin de financer des investissements dans ses plantations au Cameroun et en Malaisie; elle le présent comme « un nouveau standard pour l’industrie du caoutchouc. » Le même mois, la banque a promis de ne pas « financer en connaissance de cause les activités dans ou limitrophe d’un site du ¨Patrimoine ùondial, » maises images satellites montrent qu’entre 2011 et 2018 la filiale de Halcyon Sud-Cameroun Hévéa (Sudcam) a détruit plus de 10 000 hectares de forêt tropicale – une zone grande comme Paris – à moins d’un kilomètre de la Réserve de faune du Dja, un site du patrimoine mondial de l’UNESCO. La déforestation a entraîné le déplacement des populations autochtones Baka.

Pour Christoph Thies, chargé de campagne forêts et climat chez Greenpeace Allemagne, « La Deutsche Bank doit annuler immédiatement son prêt toxique. Si le but ambitieux de dépenser 200 milliards EUR surla durabilité avant 2025 signifie le financement d’abus de droits humains et le saccage des forêts, l’Allemagne et l’Union européenne doivent y répondre avec une réglementation plus stricte ». .

En juillet dernier, Greenpeace Afrique a demandé l’annulation du prêt, en se référant à des recherches menées parl’UNESCO, Rainforest Foundation UK, Earthsight, le fonds souverain norvégien, le Centre de recherche forestière internationale, [5] et par sa propre équipe.

Comme Greenpeace Afrique l’a signalé en 2018 et 2019, la plantation de Sudcam se trouve à sept kilomètres du palais de deMvomeka’a, la résidence et complexe de sécurité, avecpiste d’atterrissage, du président camerounais Paul Biya, au pouvoir depuis 1982. Greenpeace a obtenu des preuves fiables que l’actionnaire minoritaire de Sudcam est son fils et successeur potentiel, Franck Biya. Halcyon Agri a fermement refusé de révéler l’identité de l’actionnaire qui possède 20% des parts de Sudcam.

« La société préférée de la Deutsche Bank a déplacé des peuples autochtones Baka de leurs terres ancestrales sans même avoir essayé d’obtenir leur Consentement libre, informé et préalable (CLIP). Mauillerce prêt enprêt “durable “est un cas d’école d’écoblanchiment » a dit Ranèce Jovial Ndjeudja, responsable de la campagne Forêts de Greenpeace Afrique au Cameroun.

Greenpeace Afrique et Greenpeace Allemagne demandent l’annulation immédiate du prêt de la Deutsche Bank à l’Halcyon Agri.