Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 07 19Article 528604

General News of Sunday, 19 July 2020

Source: cameroon-info.net

Cameroun : Dieudonné Yebga revendique toujours la présidence du MANIDEM


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

L’homme politique annonce qu’il a saisi la justice pour contester l’acte du ministre de l’administration territoriale qui reconnaît Anicet Ekane comme président de cette formation politique d’obédience nationaliste.
Dieudonné Yebga n’a pas jeté l’éponge. Le président du MANIDEM élu en 2015 puis écarté en 2018 se considère toujours comme le patron de cette formation politique d’obédience nationaliste. .


« Je suis le président du MANIDEM », a-t-il martelé alors qu’il était invité sur LTM Télévision le 17 Juillet 2020. Il conteste la légalité du congrès ordinaire convoqué le 2 juin 2018 à Douala lequel a vu Anicet Ekane, chef de file du groupe de militants, -des « dissidents » selon lui- qui contestaient son autorité, élu à la tête du parti. Dieudonné Yebga rappelle qu’il s’état opposé à cette réunion en saisissant le Tribunal administratif afin qu’il interdise et soutient que bien que le fait que le juge ne se soit pas prononcé ne devait pas être considéré comme un quitus à l’organisation de cette assise. « Nous avons donc saisi le juge administratif en référé d’heure à heure la veille du congrès pour qu’il annule la tenue de ce congrès et le juge administratif pour un problème administratif se déclare incompétent.


C’est ça le véritable problème ! Cela ne veut pas dire qu’on a été débouté. Il veut dire : « vraiment vos problèmes-là sont plus compliqués que je ne le pense je ne peux pas juger ça. Allez ailleurs ! Mais c’était la veille du congrès du comité de base de Bonadibong. Ils ont tenu ce congrès le lendemain et porté ces résolutions au MINAT. Nous avons porté réserve au MINAT pour l’annulation de ces résolutions-là », raconte l’ancien cadre de la société AES SONEL tout en indiquant qu’Ekane qui déclare qu’il avait été débouté par la justice avant le congrès de 2018 doit prouver ses dires en montrant une décision de justice.

Dieudonné Yebga poursuit son argumentaire en expliquant que sa requête au ministère de l’administration territoriale n’a pas eu de suite. « Le ministre Atanga Nji n’a pas répondu parce qu’il sait qu’on n’est pas des amis ». Et d’ajouter : « Le ministre Atanga Nji n’a pas répondu parce qu’il sait qu’on n’est pas des amis. Au ministère de l’administration territoriale, on ne fait pas de politique, mais de l’administration. Quand vous déposez un courrier au MINAT, vous le déposez au secrétariat où il y a un cachet qui a un numéro de série et une date. Donc vous ne pouvez pas l’antidater.


Mais le courrier qu’Ekane a montré aux gens était déposé directement au cabinet du ministre. Ce n’est pas passé par le secrétariat. ça n’avait aucune référence. Ce sont les choses qui se font entre amis. Nous avons suivi le cheminement normal, nous avons déposé toutes les requêtes avec les décharges qui sont en notre possession ». A la veille de l’élection résidentielle de l’élection présidentielle de 2018, Paul Atanga Nji a reconnu Anicet Ekane comme président du MANIDEM. Après un moment de silence Dieudonné Yebga fait savoir que « l’affaire est au tribunal ». Va-t-on assister à un nouveau rebondissement dans le feuilleton MANIDEM ?

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter