Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 11Article 607420

Actualités of Sunday, 11 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Cameroun : Daniel Bangui quitte le MRC pour des raisons ‘morales et éthiques’

Il livre les raisons qui motivent sa décision Il livre les raisons qui motivent sa décision

• Daniel Bangui n’est plus membre du MRC

• Il livre les raisons qui motivent sa décision

• Le MRC enregistre des démissions en cascade


Le mouvement Pour la Renaissance du Cameroun (MRC) enregistre une nouvelle démission. Daniel Bangui, désormais ex militant du parti politique de Maurice Kamto claque la porte. C’est la première fois qu’un membre de la famille politique du MRC qui le parti pour des raisons « morales et éthiques ».

« Par la présente, je vous fais part de ma décision de quitter définitivement le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) pour des raisons morales, éthiques et professionnelles », a écrit Daniel Bangui dans sa lettre adressée à Maurice Kamto.

Le Camerounais résidant en Suisse garde pourtant un bon souvenir de sa collaboration avec le MRC. « Monsieur le président, cette aventure de plusieurs années comme sympathisant et ensuite comme militant encarté avec vous a été des plus enrichissantes et a fait de moi une personne meilleure. Ma compréhension des enjeux politiques a été modifiée et celle-ci s'en retrouve même améliorée à coup sûr », précise-t-il.
Depuis son refus de participer aux élections locales de février 2020, le parti de Maurice Kamto apparait fragilisé. Plusieurs militants ont démissionné alors que d’autres ont pris leur distance. C’est le cas de Michelle Ndocki qui a disparu de la scène politique tout en prenant le soin d’exprimer son mécontentement.

Démissions en cascade

Dans une publication sur sa page Facebook, Clotaire Ngue donne les raisons qui ont conduit le Dr Christian Fouelefack et d'autres cadres du MRC à quitter le parti de Maurice Kamto ces derniers jours.

'Le Dr Christian Fouelefack, ancien prisonnier des marches blanches du MRC, Enseignant d'histoire à l'université de Dschang, militant première heure du MRC, responsable départemental MRC de la Menoua, membre du directoire national du MRC annonce sa démission officielle...Les raisons de sa démission sont entre autres, les détournements dans l'affaire Survie Cameroun, l'opacité dans la gestion du parti, le boycott, le hold-up électoral bref il ne se reconnaît plus dans l'idéologie du MRC. Ainsi va le MRC de Maurice Kamto, ce monsieur a tué ce parti!', écrit Clotaire Ngue.

Il faut dire que les dernières démissions enregistrées au sein de ce parti d'opposition camerounaise arrivent à un moment où le parti est secoué par une crise relative à des accusations de détournement de fonds dans le cadre du projet Survie Cameroun, initié par le Prof Maurice Kamto, président du MRC.

Cette crise qui est diversement appréciée par l'opinion nationale semble donner des arguments aux détracteurs de Kamto et du MRC qui s'attaquent à l'initiative Survie Cameroun depuis le début des premières divergences entre Maurice Kamto et le coordonnateur de l'initiative Christian Penda Ekoka.

Rejoignez notre newsletter!