Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 09Article 607165

Infos Business of Friday, 9 July 2021

Source: Le Jour

Cameroun – Café-cacao : plus de 6 milliards pour le guichet producteurs

Ce projet dont le but est de faire du cultivateur un agent économique satisfait a été lancé hier Ce projet dont le but est de faire du cultivateur un agent économique satisfait a été lancé hier

Ce projet dont le but est de faire du cultivateur un agent économique satisfait a été lancé hier, 08 juillet 2021, au Mont Febe par le Mincommerce et le Minader.

Le ministre du Commerce et le ministre de l’Agriculture et du développement rural ont procédé hier, 08 juillet 2021 à l’hôtel Mont Febe de Yaoundé, au lancement officiel du « Guichet producteurs » des filières cacao et café. Ce nouveau mécanisme de financement vise à faire du producteur un agent économique satisfait et hisser les produits locaux sur le marché international. Pour cette première année, 6 milliards 350 millions ont été déployés. L’argent est déjà disponible et n’attend plus que les producteurs, a confié Nengue Samuel Donatien, l’administrateur du Fonds de développement des filières cacao et café (Fodecc), le mardi 06 juillet 2021 au cours d’un diner de presse à la chambre d’agriculture.

Ce « Guichet producteurs » est un souffle nouveau pour le secteur. Pour en tirer pleinement profit de la subvention, le demandeur doit remplir un certain nombre de préalables à en croire, l’administrateur du Fodecc. « Le producteur doit retenir que, la ressource est disponible et qu’il doit y aller. Nous voulons qu’il retienne aussi que, pour y aller, de manière plus sécuriser, il va falloir qu’il s’auto-récence et qu’il nous permette de le connaitre et de connaitre son verger. Ceci a l’avantage que, nous commençons à constituer une base de données. Cela permettra de rendre efficace nos interventions ». Cette opération va commencer dans le Moungou. Le producteur qui s’auto recense bénéficie d’un téléphone avec deux applications. La première c’est pour s’identifier puis il va faire le tour de la parcelle avec le même téléphone. Toutes ces informations sont centralisées dans une base de données. L’application calcule la superficie et envoie dans la base de données. Après cette opération, le producteur reçoit des subventions agricoles. « Après le Moungou, nous allons démarrer ailleurs également par l’auto recensement des producteurs. Tous les producteurs sont libres d’accéder à ces subventions. Il est question simplement qu’on permette à ce que le système soit le même et qu’il soit généralisé à tous les bassins de production », a précisé Nengue Samuel Donatien.

Ce mécanisme vient rompre avec le système de subvention gratuite qui a montré toutes ses limites. « La fin de la gratuité voudrait que, ceux qui bénéficient de la subvention soient vraiment des personnes motivées à produire », a précisé François Nkoa, conseiller technique au Minader. Ce « Guichet producteurs » propose plusieurs types de subventions parmi lesquelles : les intrants (engrais…) et équipements et machine agricole. Le succès de ce projet passe par l’implication des producteurs au niveau des différents bassins de production. Les différents contours de ce projet ont été présentés aux différents producteurs hier. Ils sont repartis satisfaits avec l’espoir de multiplier leurs productions grâce à ces subventions.

Rejoignez notre newsletter!