Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 06Article 586693

General News of Tuesday, 6 April 2021

Source: investiraucameroun.com

Cameroun : CDC relance ses activités dans le NOSO

Selon le « test prévisionnel de conjoncture dans la zone Cemac au 2e trimestre 2021 », que vient de publier la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac), la production de la banane dessert au Cameroun devrait s’inscrire à la hausse entre avril et juin 2021. À en croire la même source, cette hausse de la production sera observée dans tous les bassins du pays, « y compris dans le bassin de production du Sud-Ouest, où le principal producteur prévoit de réhabiliter 520 hectares de plantations en 2021 ».

Dans la région du Sud-Ouest, le principal producteur de bananes n’est autre que la Cameroon Development Corporation (CDC). Détenue à 100% par l’État, cette unité agro-industrielle, qui exploite également des plantations d’hévéa et de palmiers à huile, est la principale victime de la crise socio-politique qu’entretiennent les séparatistes anglophones dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest depuis fin 2016.

Avec cette crise, des plantations de la CDC ont été transformées en camps d’entraînement par les militants séparatistes, les ouvriers retrouvés dans les plantations ont été violentés, tandis que les usines de traitement et de stockage des produits et autres emballages ont été incendiées. Cette insécurité permanente dans laquelle évoluaient l’entreprise et ses 22 000 employés avait amené le top management de cette société d’État à suspendre ses activités, provoquant la disparition du numéro 2 du marché de la banane au Cameroun du fichier des exportateurs, entre septembre 2018 et mai 2020 (19 mois d’absence).

Résultat des courses, cette entreprise publique, dont les activités permettaient d’injecter en moyenne 500 millions de FCFA chaque mois dans le circuit économique de la région du Sud-Ouest, a affiché une perte de son chiffre d’affaires de 60,9 milliards de FCFA entre 2016 et 2018, selon la Commission technique de réhabilitation des entreprises du secteur public et parapublic (CTR). À en croire la même source, la CDC, du fait des ravages de la crise anglophone, a enregistré un résultat net négatif de 17,9 milliards de FCFA en 2019, tout en cumulant une dette salariale estimée à 14,5 milliards de FCFA.

Depuis son retour sur le marché de la banane en mai 2020, les performances de la CDC sont plutôt moribondes. Selon les statistiques publiées par l’Association bananière du Cameroun (Assobacam), le 2e employeur du Cameroun après l’administration publique n’a exporté que 9 521 tonnes de bananes, au cours de la période de 9 mois allant de juin 2020 à février 2021. La réhabilitation annoncée de 520 hectares de bananeraies en 2021 devrait permettre à cette entreprise publique de redécoller véritablement, après la bourrasque de la crise anglophone.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter