Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 08 21Article 614857

Actualités of Saturday, 21 August 2021

Source: www.camerounweb.com

Cameroun : Amougou Belinga et un ministre centrafricain chez René Sadi

Amougou Belinga et un ministre centrafricain chez René Sadi Amougou Belinga et un ministre centrafricain chez René Sadi

• Le ministre centrafricain de la communication est au Cameroun

• Il a rencontré le ministre René Sadi

• Amougou Belinga faisait partie de la délégation


Après la traversée du désert, le président du groupe l’Anecdote, Amougou Belinga est de nouveau dans les bonnes grâces du régime de Yaoundé. Il a introduit ce 20 août 2021, le ministre centrafricain de la communication et des médias Serges Ghislain DJORIE à son homologue camerounais René Emmanuel Sadi. La rencontre a eu lieu dans le cabinet du ministre camerounais.

Selon les sources, les deux ministres ont saisi l’occasion, pour évoquer des sujets d’intérêt commun notamment la réflexion sur des partenariats entre le Cameroun et la République de la Centrafrique dans le domaine des médias et de la communication.

Pour rappel, le groupe l’Anecdote d’Amougou Belinga est bien implanté dans le paysage médiatique centrafricain. En plus de l’installation de Vision 4 Centrafrique, le groupe a contribué à la rénovation et la modernisation des médias officiels du pays.

« Au sortir de leurs échanges, le Ministre de la Communication et des Médias de la Republique Centrafricaine a exprimé sa reconnaissance à l’endroit du Gouvernement Camerounais, pour son accompagnement dans la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation en Centrafrique », nous apprend une source.

Les zones de turbulence

Si l’année 2020 a été rude pour le monde entier en raison de la pandémie du Covid-19, elle l’a été encore plus pour l’homme d'affaires camerounais Amougou Belinga. Le patron du groupe Anecdote a été cité dans plusieurs scandales. L’un des plus retentissants fut l’affaire des éléments sonores diffusés sur les réseaux sociaux et sur les médias du groupe, impliquant plusieurs personnalités du pays dans diverses magouilles.


Tout a commencé le 07 juillet 2020, avec la diffusion sur les réseaux d’une conversation téléphonique entre Jean-Pierre Amougou Belinga et l’ambassadeur du Cameroun en Centrafrique. Très en colère, le président du groupe l’ANECDOTE, insulte et humilie le diplomate sans lui donner le temps de répondre. « Vous les hommes de l’ouest là, vous êtes des pauvres types. Taisez-vous M. l’ambassadeur vous me la bouclez. Vous voulez que j’appelle le chef de l’Etat pour lui rendre compte ? Vous avez déjà mis les pieds dans un jet privé ? Je vous ai remis 40 millions, vous avez bouffez avec Kuemo », hurlait-il., L’ambassadeur sera convoqué à Yaoundé quelques jours plus tard par sa hiérarchie.


Les frasques de l’homme d’affaire se sont poursuivies avec ses déclarations incendiaires à l’endroit de peuple Beti, le traitant de paresseux. Durant la même période, un téléspectateur appelle dans l’émission Club d’Elite animé par Jean Jacques Ze, pour cribler le directeur général de la sûreté nationale Mbarga Nguele de graves accusations. Les conséquences de ces sorties tapageuses furent immédiates. Une interdiction de quitter le territoire camerounais fut lancée contre Amougou Belinga avec ordre de lui retirer son passeport.

L’homme d'affaires se retrouve de plus en plus isolé. Entre temps son ancien collaborateur, un certain BACHIROU MAMOUDA brise le silence et accuse Amougou Belinga d’avoir mis sur écoute plusieurs personnalités du régime. Il révèle également que l’homme d'affaires se sert d’un de ses employés qu’il faisait passer pour Paul Biya pour extorquer de l’argent à ses victimes. L’empire Amougou vacille. Entre motions de soutiens et marches les proches et sympathisants d’Amougou usent de tous les moyens pour éviter la chute du grand Zomloa des Zomloa.

Rejoignez notre newsletter!