Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 11 03Article 553708

General News of Tuesday, 3 November 2020

Source: infochretienne.com

Cameroun : 62 écoles fermées suite aux attentats

« Soixante-deux écoles ont été fermées. Les enfants doivent être scolarisés dans d’autres écoles très éloignées de leurs propres villages ou abandonner l’école. »

La semaine dernière, lors du « massacre de Kumba« , huit élèves d’une école chrétienne ont péri lors de l’attaque menée par des hommes équipés d’armes à feu et de machettes. Ce drame n’est pas malheureusement un fait isolé. Au Cameroun, le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme dénonce ces meurtres et ces mutilations d’enfants ainsi que les attaques contre des établissements scolaires, qui constituent selon lui « de graves violations du droit international ».

Les experts notent une recrudescence des attaques de Boko Haram, qui voudrait établir un califat islamique au nord-est du Nigéria. D’autres pointent également l’État Islamique en Afrique de l’Ouest (ISWAP). Ces deux organisations poursuivent leurs « attaques violentes contre des civils, des responsables gouvernementaux et des forces militaires« .

Dans ce contexte, et ce pour protéger les enfants, une soixantaine d’écoles situées à proximité de l’État de Borno, au Nigéria, ont dû fermer. Elles étaient devenues trop « dangereuses » pour les enfants.

Ousmanou Garga, le responsable de l’éducation de base au Cameroun à la frontière nord avec le Nigéria, explique :

« Soixante-deux écoles ont été fermées. Les enfants doivent être scolarisés dans d’autres écoles très éloignées de leurs propres villages ou abandonner l’école. »

Selon l’armée camerounaise, il y aurait au moins trois attaques de Boko Haram chaque semaine depuis le début de l’année 2020.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter