Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 01 14Article 567062

General News of Thursday, 14 January 2021

Source: investiraucameroun.com

Camdroun : Eneo au bord du gouffre

Eneo au bord du gouffre Eneo au bord du gouffre

Au cours de l’année 2019, Eneo, le concessionnaire du service public de l’électricité au Cameroun, a connu une « dégradation sans précédent de sa situation financière », souligne l’entreprise contrôlée par le fonds d’investissements britannique Actis, dans son rapport annuel 2019, qui vient d’être rendu public.

Ces difficultés financières ont eu pour conséquence l’accumulation des dettes vis-à-vis des producteurs indépendants d’énergie sous contrat avec Eneo, ainsi que les fournisseurs de carburant pour les centrales thermiques. À fin 2019, le volume global de la dette d’Eneo vis-à-vis de ces fournisseurs s’élevait à 155 milliards de FCFA, apprend-on officiellement.

Du fait de ces créances fournisseurs, l’on se souvient que le producteur et distributeur de l’électricité au Cameroun avait été assigné en justice par la société pétrolière publique Tradex, un fournisseur de combustibles qui réclamait alors à Eneo des impayés de 52,7 milliards de FCFA.

À en croire la société en charge de la production et la distribution de l’énergie électrique, ses difficultés financières en 2019 ont principalement été causées par le non-paiement des factures par certains grands consommateurs, parmi lesquels l’Etat et ses démembrements.

En effet, apprend-on officiellement, le montant des impayés accumulés par ces clients a culminé à « plus de 180 milliards de FCFA au 31 décembre 2019, dont 63 milliards de FCFA pour les seules entreprises publiques et/ou à capitaux publics », révèle le rapport sus-mentionné. Mais, au cours de l’année 2020, la situation de l’entreprise s’est considérablement améliorée.

« Avec le soutien actif du gouvernement, et en application des instructions du chef de l’État, Eneo a pu bénéficier au cours de ce mois de juin (2020) d’une injection de fonds à hauteur de 45 milliards de FCFA, en règlement d’une partie de la dette de l’État via un consortium bancaire. Ce montant a contribué à rétablir la confiance dans le secteur. La somme reçue a, en effet, permis à Eneo de commencer à apurer partiellement ses dettes vis-à-vis des entreprises qui fournissent l’énergie, mais aussi des partenaires locaux afin de redynamiser le tissu économique local », a révélé le directeur général d’Eneo, Éric Mansuy, dans une interview accordée à Investir au Cameroun.

À en croire le DG d’Eneo, en plus d’avoir permis de payer certains fournisseurs de l’entreprise, cette perfusion financière reçue de l’Etat a également permis à Eneo d’envisager plus sereinement un prêt bancaire de 100 milliards de FCFA autorisé début 2020 par le conseil d’administration, afin de rembourser le solde d’un prêt à moyen terme et financer des investissements. Les résultats de cette opération de mobilisation de fonds ne sont pas encore rendus publics.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter