Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 09 02Article 538924

General News of Wednesday, 2 September 2020

Source: Cameroon Info

Calme précaire à Bamenda, au lendemain d’une journée de tensions

Les habitants de la capitale régionale du Nord-Ouest ont repris, timidement, leurs activités ce 2 septembre 2020.

La reprise des activités est encore timide, indique Frédéric Takang, le correspondant local de Radio Equinoxe. Les populations commencent à vaquer progressivement à leurs occupations en espérant une journée moins agitée que la veille.

Des tirs nourris ont en effet été entendus à Bamenda durant une bonne partie de la journée du 1er septembre 2020. Il s’agissait en fait d’affrontements entre les forces de sécurité et des groupes séparatistes.

A l’origine, la mort d’un inspecteur de police, Petit Bikolo, tué par des présumés sécessionnistes au centre-ville, alors qu’il se trouvait à un poste de contrôle. La riposte des policiers a donné lieu à des échanges de tirs entre les forces de sécurité d’une part et des éléments de milices armées d’autre part.

En attendant le bilan officiel, les premières estimations font état de plusieurs civils blessés, dont certains grièvement. De nombreux dégâts matériels sont aussi à déplorer, notamment plusieurs motos incendiées et des boutiques saccagées. Pour l’heure, les autorités n’ont fait aucune communication à ce sujet.

Ces nouvelles violences interviennent alors que le gouvernement, à travers le ministre de l’Administration Territoriale, Paul Atanga Nji, a engagé une campagne dont l’objectif est d’encourager le retour des déplacés de la crise anglophone. Les évènements d’hier risquent bien de porter un coup sérieux à ladite opération.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter