Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 06 30Article 523714

General News of Tuesday, 30 June 2020

Source: www.camerounweb.com

Calixthe Beyala en colère

Bien qu'elle s'efforce de laisser transparaître sa colère dans ses écrits, l'écrivaine qui garde le journaliste Paul Chouta en prison pour diffamation en veut à ses compatriotes qu'elle traite 'd'affabulateurs'

'Ne cédez jamais au chantage d'un maître chanteur. Traînez-le en justice. Ce que je fais avec délectation. Bises à tous', a écrit dans une récente publication sur Facebook.

'Les Camerounais ont érigé la calomnie, le mensonge, la diffamation en un des beaux arts. Plus rien de vrai ne circule dans les chaumières, à travers les réseaux ou sur certaines chaînes. En effet, on ment sur tout, sur rien. On diffame et calomnie. On attribue un palais à un tel noble ministre qui vit sans tapage ; on attribue un X propos à un ambassadeur alors qu'il n'a pas prononce une parole ; on annonce en grande pompe la mort du chef de l'État alors qu'il se porte bien ; on sabote et saborde du plus petit au plus grand. On raconte avec forces détails qu'un tel a volé 200 milliards sans frémir, on crie, on jure, on dit qu'on a des preuves de l'inexistant. On monte des coups ; on monte des histoires... On salit, on salit pourvu que tous nous soyons dans la gadoue que nul ne soit propre. Mais d'où vient toute cette haine du Camerounais pour lui-même ?', a-t-elle écrit dans une seconde publication.