Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 09 03Article 616969

Actualités of Friday, 3 September 2021

Source: www.camerounweb.com

Calixthe Beyala accuse les brasseries du Cameroun de détruire la jeunesse

'Les brasseries du Cameroun : une usine de destruction de la jeunesse camerounaise' 'Les brasseries du Cameroun : une usine de destruction de la jeunesse camerounaise'

• Calixthe Beyala a réagi sur les réseaux sociaux

• Elle accuse les brasseries du Cameroun de détruire la jeunesse

• L'intégralité de la réaction



L'écrivaine franco-camerounaise vient de faire un post dans lequel elle dezingue les brasseries du Cameroun. Pour Calixthe Beyala, les brasseries du Cameroun est une usine de destruction de la jeunesse Camerounaise.

Elle reproche à cette entreprise de détruire et de pervertir les jeunes Camerounais avec des messages subliminaux en usant l'image des stars comme pour les inciter à s'engouffrer dans l'alcool pour être comme ces derniers.

CamerounWeb vous propose de lire ci-dessous l'intégralité de la réaction

LES BRASSERIES DU CAMEROUN : UNE USINE DE DESTRUCTION DE LA JEUNESSE CAMEROUNAISE

Ailleurs en France, il est interdit aux brasseurs, aux marques de d'alcool d'associer leur image à celle des sportifs, des écoles, à tout ce qui peut nuire à la perception de la jeunesse

Mais au Cameroun, le brasseur français s'en donne à coeur joie. Buvez telle bière pour être beau et fort ; la jeunesse c'est l'alcool et j'en passe
Autant de messages subliminaux à destination de la population innocente à qui on ne signale pas le danger de l'alcoolisme, son ravage dans les familles et dans la société.

Et le brasseur français ne s'arrête pas au niveau des sportifs ! Le voilà partenaire des écoles ! Oui des écoles où il distribue gratuitement des sodas ultra sucrés aux enfants, oublieux de signaler que qui dit brasserie, dit également toutes les marques d'alcool qui y sont fabriqués, fabriquant dans l'inconscient collectif les futurs alcooliques de demain. Et ils le font, sans que l'État n'intervienne pour sanctionner de telles pratiques
Non, Monsieur le Brasseur ! Personne ne vous autorisera à faire dans votre pays, la publicité des brasseries auprès de la jeunesse, aussi arrêtez de pervertir notre jeunesse !

Calixte Beyala

Rejoignez notre newsletter!