Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 07 13Article 526975

Diasporian News of Monday, 13 July 2020

Source: coupsfrancs.com

Calibri Calibro sur les traces du président Ahmadou Ahidjo


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

De quoi Calibri Calibro est-il le nom !

Posée comme cela, cette question ou exclamation, vous fait tout de suite penser, si vous êtes mélomane , à la chanson d’Enrico Macias ( Gaston Ghrenassia de son vrai patronyme complet ) intitulée ” Enfant de tout pays ”, qui à elle seule est un véritable et vaste programme politique , comme dirait De Gaulle .

Car elle raconte à merveille, le déchirement qu’ont naguère connu au lendemain de l’indépendance algérienne en 1962, des familles entières, tant du côté des pieds -noirs, c’est-à-dire, les européens et juifs dont les ancêtres étaient établis en Algérie depuis 1830, mais aussi des Harkis qui pour avoir cru à la légende selon laquelle leurs ancêtres étaient des gaulois, que leur avaient subtilement vendue les colons, s’étaient définitivement compromis aux yeux des arabes en s’engageant comme supplétifs dans l’armée française pour mater les leurs.

Rappelé au pouvoir, à la seule faveur d’un énorme méprise, pour ne pas dire d’un grand mensonge et chantage, double dichotomie par excellence, faisant peser sur la France, la menace de l’imminence d’un débarquement des paras sur venus d’Alger Paris, De Gaulle était supposé comme il s’y était, il est vrai par sous -entendus, engagé auprès des comploteurs, de maintenir l’Algérie au sein de la République française . L’homme du 18 juin 1940 , qui avait d’autres desseins ( ne dit-on pas qu’en politique , les promesses n’engagent que ceux qui les reçoivent ? ) , avait tôt fait de s’ouvrir à son ministre de la justice , Alain Peyrefitte , sur ses appréhensions quant à l’impossibilité d’intégration des musulmans , qui compte tenu de la cadence de leur maternité , déborderaient très vite les français démographiquement , avec cette formule passée à la postérité : ” Vous vous rendez-compte ? Avec 80 millions d’algériens ayant accédé à la citoyenneté française, et disposant par conséquent du droit de vote et celui d’être élu, mon village Colombey-les -deux -Églises s’appellerait Colombey-les deux-Mosquées ! ”

Voilà donc, pour le contexte qui inspira Enrico Macias, lui-même contraint de quitter sa terre natale algérienne, avec les siens, pour débarquer en France métropolitaine, comme on disait alors. Un pays dont bien qu’il détînt la citoyenneté, lui était complètement inconnu.

Alors , Calibi Calibro, né de père Franco-Sénégalais, et de mère Camerounaise, membre de l’ethnie Mbo, est-il Camerounais ? Mille fois oui ! On va même dire, exactement à l’instar du président Ahmadou Ahidjo , qui revendiquait jadis ouvertement et publiquement, les ascendances maliennes de sa maman, dont il fut l’enfant unique .

Calibi Calibro, est-il un patriote ? Oh que oui, et même au-dessus de la moyenne, et il a eu à le prouver de la plus belle et éclatante manière qui soit ! Quand il vous parle de son pays, et de ses compatriotes qu’il appelle ses frères et sœurs, on sent poindre des trémolos dans sa voix, et voit ses yeux briller de larmes dont il éprouve beaucoup de peine à retenir . Comme dirait Jacques Brel : ” Chez ces gens -là messieurs, on ne triche pas ! ”

C’est que, Calibri c’est d’abord un écorché vif qui dit les choses comme il les ressent. L’expression du patriotisme chez lui, le prend par des tripes et le met en transe comme s’il entendait des voix. Quand on l’écoute articuler et appuyer sur les mots Cameroun, Liberté, Patriotisme , Démocratie etc… on a l’impression qu’il n’est venu sur terre que pour exprimer ou manifester de la commisération à l’endroit de ceux qui sont moins fortunés que lui .

Comme dirait Coluche, Calibri Calibro, c’est l’histoire d’un jeune révolté, qui aime passionnément son pays et ses compatriotes , et ne demande juste que le droit pour tout le monde , de pouvoir disposer des mêmes chances à égalité de départ dans la vie .

Le Cameroun, c’est le pays qui l’a vu naître, c’est donc le sien parce que non seulement c’est celui de sa génitrice, mais celui dans lequel, il a connu ses premières joies, ressenti les premières injustices et frustrations, qui l’ont au final décidé à aller voir ailleurs, et peut -être pour mieux revenir en ayant depuis l’étranger, contribué à sa façon à faire bouger les lignes, en exprimant le fond de sa pensée dans la langue qui est la sienne, au moins compréhensible par Emmanuel Macron, le chef de l’État français, dont même les plus grands détracteurs reconnaissent sa maitrise de la langue de Voltaire.

Qui au Cameroun, en dehors des pygmées, n’est venu d’ailleurs ? C’est justement en raison, du caractère mosaïque non seulement de ses paysages, mais aussi de ses populations qu’on dit du Cameroun, qu’il est l’Afrique en miniature ! Tenez, vous avez par exemple les Dualas et autres peuples apparentés, arrivés du bassin du Congo, où ils ont vécu après leur départ d’Égypte.

Quand ils arrivent dans l’actuel emplacement de la ville de Douala, les Bona MBedi, comme on les appelle, trouvent sur place d’autres peuples antérieurs à eux, dans l’occupation de cet espace : il s’agit notamment des Bassas et des Bakokos, eux aussi partis d’Égypte pour échapper à l’esclavage et à l’islamisation forcé.

Les uns arrivent par voie fluviale, et les autres par voie routière en se dissimulant dans la forêt , difficile et presqu’impossible d’accès pour leurs poursuivants cavaliers .

Les Bamilékés , derniers arrivants en provenance d’Égypte dont ils partent vers le IXe siècle , seront retrouvés dans la plaine Tikar au XIIe siècle , d’où ils partiront par petites vagues migratoires , d’abord en direction de Baleng . Les Tikars , présents dans quatre régions ( Adamaoua , Ouest , Nord-Ouest et Centre ) sont également disséminés au Nigéria et au Burkina Faso .

Idem pour les Bassas qu’on trouve au Libéria et en Sierra-Leone … Quant aux Peuls, partis de la Péninsule yéménite , comme du reste les Tikars , avant de transiter par l’Égypte , leur premier foyer en Afrique d’accueil se situerait dans le Fouta Toro au Sénégal , d’où ils vont partir pour s’éparpiller un partout en Afrique en se métissant parfois avec des peuples sédentaires.

On ne va pas refaire , toute l’histoire anthropologique des populations du Cameroun ici , ce n’étant ni le lieu ou l’endroit , mais je trouve tout de même singulièrement petit , que l’on botte en touche en usant de l’argutie des origines d’un des parents de ce brave garçon , patriote pour le disqualifier d’exercer son droit et devoir civique , qui consiste principalement à dire s’il est pour ou contre , en formulant des propositions pour son pays .

Chateaubriand disait : ” Pour être l’homme de son pays , il faut-être l’homme de son temps . ” Et Calibri est assurément l’homme de son temps et de son pays , lui qui a intégré et apprivoisé avec maestria les techniques de communication politique.

Oh , pas celles bien sûr que l’on enseigne dans les universités ou dans les grandes écoles de sciences politiques , ou de marketing politique , mais celles dont usaient naguère nos pères qui à l’instar de Patrice Lumumba , s’étaient tout appris eux-mêmes .

Chateaubriand : ” Que le passé d’un homme est étroit et court , à côté du vaste présent des peuples et de leur avenir immense . Toute révolution qui n’est pas accomplie dans les moeurs et dans les idées échoue . ”

Et pour le mot de fin , mon cher Calibri , tu es comme le petit canard de Robert Lamoureux , qui raconte l’acharnement de tout un village , sur un pauvre petit canard . Tout le monde lui tirait dessus , et on le donnait toujours pour mort . Mais malgré ses plumes et sa tête qui volaient éclats , dès le lendemain aux aurores , le petit canard était toujours et encore vivant , et cancanait de plus belle .

Mon cher Calibri Calibro, compatriote et frère , eh bien comme je l’ai souvent dit à d’autres patriotes menacés d’excommunication par les pseudo-censeurs , absolument personne ne pourra t’interdire d’histoire , et dire que du Cameroun , tu ne fus un fils digne , valeureux et méritant , mais surtout un authentique Africain , qui plaça l’amour et l’intérêt du peuple qui l’a engendré , par-dessus toute autre considération futile et puérile . Seule chose qui vaille en fin de compte .

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter