Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 07Article 606766

Actualités of Wednesday, 7 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Calibri Calibro se dit prêt à soutenir la sécession anglophone

Nous sommes entre nous d’abord Camerounais Nous sommes entre nous d’abord Camerounais

Calibri Calibro ne cache pas sa proximité avec les leaders sécessionnistes anglophones.

Il a salué leur présence à la manifestation de Paris du 03 juillet dernier.

Il l’a encore affirmé sur les ondes de la Radio ABK ce mercredi matin.

Abdoulaye Thiam alias « Calibri Calibro » était l’invité de la Radio ABK ce mercredi matin. Il est revenu sur la manifestation du 03 juillet dernier à Paris qui a connu la présence des ambazoniens. Le commandant en chef » de la Brigade anti sardinards (BAS) Abdoulaye Thiam alias « Calibri Calibro », n’a d’ailleurs pas caché son soutien aux sécessionnistes ambazoniens. Calibri Calibro affirme être prêt à soutenir l’option sécessionniste si le gouvernement ne change pas sa position dans le cadre de la crise anglophone. « Cela ne nous pose aucun problème. Nous sommes entre nous d’abord Camerounais. Je tiens à vous rappeler que pour le moment il n’y a pas une République qui s’appelle Ambazonie. Cela bien que nous voulions le fédéralisme au Cameroun. Pour le moment, nous sommes entre frères camerounais. Nous n’avons pas le droit d’interdire à un Camerounais ou à un citoyen du monde et même s’il y avait une République qui s’appelait Ambazonie, c’est avec beaucoup d’amour que nous allons nous mélanger avec ces personnes-là parce qu’ils sont martyrisés, violés », a déclaré l’activiste qui avait réussi à interpeller le président Français Emmanuel Macron. Calibri Calibro n’a pas manqué d’ajouter : « Nous ne pouvons pas avoir la prétention de demander à nos frères Ambazoniens d’arrêter leur lutte », affirme-t-il non sans dire qu’il est prêt à soutenir le projet sécessionniste si le gouvernement ne revient pas à de meilleurs sentiments.

La fin de la guerre au Noso

S’exprimant pour justifier pourquoi les ambazoniens ont pris part à la marche de Paris, Calibri Calibro a affirmé« Nous voulons l’arrêt de la guerre au NOSO ». Par la suite, il a evoqué la responsabilité du gouvernement et de Paul Biya dans les atrocités qui se passent dans les deux régions anglophones depuis 2016. Selon lui, Biya et son gouvernement « sont impliqués dans un conflit qui a été ourdi et formaté par le gouvernement camerounais. Le gouvernement dictatorial de Paul Biya est le seul responsable à ce que je sache. Ce sont des Camerounais qui expriment leur ras-le-bol d’une autre manière. S’il y avait véritablement eu un dialogue inclusif, je crois qu’on n’en serait pas là. La faute est au gouvernement camerounais. Nous ne pouvons empêcher aucun être humain de manifester son ras-le-bol. Fût-il Ambazonien, anglophone ou quoi que ce soit »,

Rejoignez notre newsletter!