Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 07 02Article 524506

General News of Thursday, 2 July 2020

Source: camer.be

Cabral Libii et ses collègues mettent la pression et réclament leurs véhicules de fonction


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

C’est deux novices à l’hémicycle qui sont tout d’abord montés au créneau lors de la séance plénière consacrée au vote du projet de loi portant collectif budgétaire: Il s’agit de Cabral Libii, président du Parti camerounais pour la Réconciliation nationale (PCRN) et son collègue Koupit Adamou, le député de l’Union démocratique du Cameroun (UDC).

Cabral Libii a déclaré : “Nous avons été jetés en pâtures et jusqu’aujourd’hui nous sommes trucidés par l’opinion, parce qu’un document nous faisait passer pour des gens qui ne rêvaient que de s’acheter des cylindrées, pendant que nos populations mouraient de coronavirus. Sauf que depuis ce temps-là, vous (c’est-à-dire le Ministre des Finances), n’avez ni confirmé ni infirmé,?Alors monsieur le Ministre, était-ce donc un fake news?”

A Sa suite, c’est le député Koupit Adamou qui a lancé: « Je ne voudrais pas penser, comme mon collègue Cabral Libii, qu’il y a eu un fake News. La dépense dont on fait allusion ici a été budgétisée. Et vous savez que vous n’avez pas compétence de modifier ni de la destination, ni l’orientation des dotations budgétaires».

En réaction, le Ministre des Finances a déclaré : « l’État a pris cet engagement. Les instructions que j’ai données à mes collaborateurs, notamment le directeur du Trésor, c’est que les salaires soient payés à temps.

Ces salaires étant payés, le directeur du Trésor me fera le point de la trésorerie et je prendrai les décisions qui s’imposent. Et si je peux vous donner l’argent pour les voitures, je le ferai sans la moindre hésitation ».

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter