Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 30Article 611113

Actualités of Friday, 30 July 2021

Source: www.camerounweb.com

CRTV : ces fausses nominations qui veulent discréditer Charles Ndongo

Cette liste comporte des contrevérités. Cette liste comporte des contrevérités.

Une liste comportant des nominations à la Crtv circule sur les réseaux sociaux. .

Cette liste comporte des contrevérités.

Plusieurs personnes dont les noms y figurent n’ont pas été nommés.

Le directeur général de la Crtv fait l’objet de graves accusations depuis plusieurs semaines, il est accusé d’avoir procédé aux nominations à caractère tribal à la Crtv. Une liste de ces nominations circule d’ailleurs sur les réseaux sociaux. Elle contient 49 nominations à des postes clés au sein de la Cameroun Radio Television.

Tout le personnel promu serait issu d’un même groupe anthropologique selon les internautes. Pourtant à voir de près le document querellé, plusieurs personnes dont les noms y figurent n’ont jamais été nommées. En plus de cela, certains postes sont attribués à tort à d’autres personnels. Toute chose qui montre, selon plusieurs avis que le directeur général de la Crtv a lui-même été la cible d’attaques tribalistes. « Comment peut-on accuser quelqu’un sur la base d’une fausse liste ? », se demande un ancien journaliste. Qui ajoute, qu’ « il s’agit tout simplement des machinations de quelques internautes en mal de sensations ».

Les contre-vérités.

Plusieurs journalistes cités sur cette liste n’ont jamais été nommés lors du dernier conseil d’administration. D’autres n’occupent pas les postes qui leur sont attribués. A titre d’illustration, François Marc Modzom par exemple n'est plus directeur de l'Institut de Formation et de Conservation du Patrimoine Audiovisuel, (Ifcpa) d’Ekounou. Il est désormais directeur central pôle radio. Le poste de directeur des antennes est attribué à tort à Emmanuel Mbede alors qu’il est désormais directeur de l'Institut de Formation et de Conservation du Patrimoine Audiovisuel, (Ifcpa) d’Ekounou. Berthe Mbala a été promu directeur des antennes, alors qu’elle occupe le poste de chef de station d’Ebolowa, sur la liste querellée. Martial Ongolo est directeur Cameroun Marketing Communication Agency et non directeur adjoint de cette agence comme veut le faire croire la liste qui a irrité les internautes. Plusieurs autres journalistes sont concernés, mais ces quelques exemples démontrent pour certains qu’il s’agit d’une basse manœuvre.

Rejoignez notre newsletter!