Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 06Article 586420

General News of Tuesday, 6 April 2021

Source: cameroonvoice.com

CONFIDENTIEL: voici la vraie cause de la mort de Halim Garga Hayatou

Lamido de Gaoua et Secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Santé publique en charge de la lutte contre les épidémies et des pandémies, l'homme d'Etat est décédé ce 5 avril 2021 dans des conditions troubles.

La nouvelle macabre a été confirmée par le premier ministre Joseph Dion Nguté ce 5 avril 2021. Le chef du gouvernement indique que le membre du gouvernement est décédé des suites de maladie sans aucune autre précision.

Selon des sources concordantes Halim Garga Hayatou n’a pas succombé à une vulgaire maladie. Un personnel de santé approché par Cameroonvoice a regretté de manière sibylline un autre ravage du Covid-19 « Encore une perte importante pour notre pays… Cette deuxième vague de contaminations est dramatique. Allez en paix Majesté. Nous ne devons pas blaguer avec les mesures barrières.», a-t-il lancé.

Il y a à se demander si le régime en place s’emploie pour voiler certaines pertes liées au Coronavirus; ce d’autant plus quand il s’agit des personnalités concernées au premier chef par lutte contre la maladie au Cameroun.

Faut-il le rappeler, l’illustre disparu est le Secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Santé publique en charge de la lutte contre les épidémies et des pandémies. Le mystère a également été récemment entretenu sur la mort du Dr Evrard NGUIDJOE , le 30 mars 2021, alors qu’il se rendait au site d’Orca. Un épais mystère a été entretenu sur les conditions de la disparition de celui qui n’était pas moins Chef de département de Pharmacotoxicologie et pharmacocinétique de la Faculté de médecine et des sciences biomédicales (Fmsb) de l’université de Yaoundé 1(L’UYI).

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter