Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 05 19Article 514138

General News of Tuesday, 19 May 2020

Source: 237online.com

CONFIDENTIEL: qui a tué Luc Florent Andegue ?


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

De nombreux soupçons et grosses interrogations pèsent autour du décès de l’Administrateur civil principal, Directeur des Ressources financières et du Patrimoine au ministère de la santé publique.

Quelques spécialistes de la blague aimaient l’appeler le “président du président“. L’administrateur civil est celui qui officiait comme président du Bureau de vote à l’école publique de Bastos où, a l’habitude de voter le couple présidentiel. Au cours de la présidentielle de 2018 et du dernier double scrutin municipal et législatif, c’était encore lui à la manœuvre, recevant à voter le Chef de l’Etat, Président de la République Paul Biya et son épouse.

Mais il s’agit là, d’une tâche que Luc Florent Andegue n’exercera plus. Le Directeur des Ressources financières et du Patrimoine du Minsanté est décédé hier à Yaoundé. Difficile de savoir dans quelle institution sanitaire, le proche collaborateur du ministre Manaouda Malachie a rendu son dernier souffle. Dans un communiqué publié par le chef de ce département ministériel, aucune allusion. « Le ministre de la santé publique a le regret d’annoncer le décès de Mr Andegue Luc Florent, directeur des ressources financières et du Patrimoine, ce 18 mai des suites d’une courte maladie », lit-on.

Des informations collectées à bonne source, affirment que le haut cadre au Minsanté, a connu un véritable marathon sanitaire. Admis dans un état cliniquement très critique au milieu de la semaine dernière à l’hôpital central de Yaoundé il est affaibli, éprouvé et très amorti par la maladie. Il passera quelques jours avant d’être testé positif du coronavirus (selon des sources non concordantes). Toujours est-il que la décision de le mettre en isolement est prise. Dans le week-end, tout s’accélère de manière suspecte, confuse et incompréhensible. Entre les nuits de samedi à dimanche, Luc Florent Andegue, est transporté à l’hôpital de la Cnps de Yaoundé où selon certaines sources, il a rendu l’'me hier en salle de réanimation. Au ministère de la santé publique où nous avons multiplié des appels, les gens sont très peu bavards. « C’est allé trop vite. Nous ne savons pas ce qui s’est passé. Nous sommes surpris d’apprendre qu’il est mort. C’est une grosse perte », avoue un haut cadre du Minsanté, sous anonymat. « Mauvaise nouvelle: nous recevons à l’instant l’annonce du décès de Andegue Luc Florent », renchéri une autre source.

Exfiltration nocturne

Selon des sources, l’illustre disparu, pourtant haut cadre du Minsanté, est arrivé à l’hôpital central de Yaoundé, complètement affecté et affaibli. Est-ce à dire qu’il lui a manqué de test ou de prise en charge pour une réaction rapide à la maladie? Si tel est le cas, est-ce possible pour un haut cadre du Minsanté de ce rang? Une fois détecté patient positif du Covid-19, si cette thèse est admise, comment expliquer le transfèrement de ce cadre de l’hôpital central de Yaoundé pour l’hôpital de la Cnps, qui n’est pas un centre agréé pour le Covid-19? En date du 29 avril 2020, au travers d’une correspondance, Manaouda Malachie a saisi tous les professionnels des corps de la santé pour dire que « la prise en charge du Covid-19 dans le contexte épidémique actuel doit s’effectuer exclusivement dans les formations sanitaires agréés, de leurs centres spécialisés annexes tel que défini par l’arrêté du 20 avril 2020 portant création et fonctionnement des centres spéciaux de prise en charge des patients Covid-19 ». Qu’est-ce qui peut expliquer cette cacophonie et les tribulations autour d’un proche collaborateur du Minsanté?

« Tristesse. C’est effroyable », lance un proche du défunt! Doit-on penser à une mauvaise prise en charge? Certaines langues pensent que le directeur n’est jamais sorti de la déchéance et d’une descente aux enfers depuis l’arrivée du ministre Manaouda Malachie à la Santé publique. Meurtri, mis au garage Luc Florent Andegue fait partie des directeurs que le Ministre Manaouda Malachie ne voulait pas avoir dans sa planète. N’ayant pas pu le débarquer, de guerre lasse, le ministre l’a simplement mis en quarantaine professionnelle. Directeur des ressources financières et du patrimoine, ce natif du Mfoundi a vu ses missions pour l’essentiel être assumées par le directeur des études et des projets (Dep). Luc Florent Andegue, apprend-t-on, ne s’en est jamais remis. Plus grave, il a été écarté, ignoré des opérations du Covid-19. Profondément déçu et frustré, il serait resté amère jusqu’à sa mort.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter