Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 08 24Article 536782

General News of Monday, 24 August 2020

Source: lebledparle.com

CONFIDENTIEL: les sécessionnistes prépareraient une violente attaque à Kumba

Les séparatistes des régions du Nord-ouest et du Sud-ouest, selon des informations parvenues à la rédaction de lebledparle.com, seraient entrain de se préparer pour une confrontation de taille avec les forces de sécurité à Kumba, dans le département Mémé, région du Sud-Ouest. Ils appellent également à 14 jours de villes mortes pour protester contre la fermeture des magasins du marché principal de Kumba par les autorités municipales et administratives.

Dans un message audio diffusé dans les réseaux sociaux le 22 aout 2020, le leader sécessionniste installé aux États-Unis, Christopher Anu, qui se présente comme le secrétaire à la communication et à l’informatique du gouvernement imaginaire de l’Ambazonie, a incité les populations à se lancer dans des désobéissances civiles.

«?Mercredi dernier, nous avons donné aux maires, du Nord-ouest et du Sud-ouest, du département de la Mémé, et de Kumba en particulier, jusqu’au vendredi 21 août pour ouvrir tous les magasins qu’ils ont scellés au marché de Kumba?», a déclaré Anu, activiste de première ligne d’un groupe parrainant des rebelles armés dans les régions anglophones Cameroun.

Dans ses explications, le résident de Houston au Texas, indique que le gouvernement intérimaire et les administrateurs du comté de la Mémé déclarent un arrêt complet des travaux pour une durée de deux semaines dans la ville de Kumba en solidarité avec chaque commerçant du marché principal de Kumba à partir du lundi 24 août 2020.

Cependant, indique-t-il, «?si les administrateurs choisissent de desceller ces magasins avec effet immédiat, le verrouillage sera annulé. Les Forces de restauration de l’Ambazonie sont entièrement en charge à partir de lundi. Si vous aimez votre vie et votre entreprise, restez à la maison. Les forces de restauration seront partout?».

Malgré les menaces d’Anu, les administrateurs ont toujours demandé aux habitants de faire confiance au gouvernement pour leur protection.

Rappelons que le lundi 3 août 2020, Chamberlain Ntou’ou Ndong, officier de division principale, pour le département de la Mémé, a rassuré que l’État assurait la sécurité de tous les citoyens, y compris les commerçants et les acheteurs de Kumba.

L’officier d’administration était au marché principal de Kumba pour superviser le scellement par le conseil municipal des magasins qui restaient fermés en raison d’un verrouillage de routine le lundi ordonné par les séparatistes.

Accompagné des forces de sécurité, Victor Nkele Ngoh, maire de la municipalité de Kumba, a supervisé le scellement de tous les magasins non ouverts du marché principal de Kumba et ses environs, arguant que la décision de sceller les magasins vise à punir les commerçants qui respectent les villes mortes imposées par les combattants séparatistes et leurs promoteurs. Il espère que le scellement des magasins aura un effet dissuasif sur les autres opérateurs économiques.

Pour le maire de la ville, la situation sociopolitique dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun n’a rien à voir avec les commerçants et donc rien n’explique leur décision de fermer leurs magasins pendant une journée de travail normal.

Victor Nkele Ngoh affirme que tous ceux dont les locaux commerciaux et les magasins ont été scellés devraient payer une amende de 25 000 FCFA avant de pouvoir retrouver l’accès à leurs magasins.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter